ALIMA INTENSIFIE SES FORCES CONTRE LA MALNUTRITION AU TCHAD

0
686

The Alliance international for médical action (Alima) est une Ong internationale médicale qui lutte pour la réduction de la morbidité et la mortalité liée à la malnutrition aiguë sévère au côté des autorités sanitaires de chaque pays. Créée en 2009, Alima  s’est vite installée dans 10 pays d’Afrique : le Cameroun, la Rca, le Niger, le Nigeria, le Sud Soudan, la Rdc, le Burkina, le Mali, la Guinée et le Tchad.

Pourquoi ce choix porté sur l’Afrique et plus particulièrement au Tchad ?

Trois ans après sa création, l’Ong Alima a fait son entrée au Tchad pour s’installer à Ngouri dans la région du Lac-Tchad où se trouve le taux le plus élevé des cas liés à la malnutrition. Cette situation englobe plusieurs régions du Tchad y compris N’Djamena. Alima a commencé à traiter la malnutrition depuis 2013 à l’hôpital privé Notre Dame des Apôtres de N’Djamena géré par les religieuses. Le programme de malnutrition a été ensuite transféré à l’hôpital de l’amitié Tchad-Chine en 2015 pour combattre le niveau inquiétant de la malnutrition dans cette zone. Depuis 2015, 16 000 à 17 000 enfants malnutris sont admis chez Alima dont 10 à 15% nécessitants des soins thérapeutiques. La période de pointe des admissions s’étend de mai à septembre chaque année, selon leur bilan. Dans ses différents services, Alima a pour activités le traitement ambulatoire au centre de santé et le traitement thérapeutique à l’unité nutritionnelle thérapeutique.

La situation alimentaire et nutritionnelle au Tchad

Selon le document qui nous est fournis par les États Unis, l’insécurité alimentaire touche actuellement 4,4 millions de personnes, dont près d’un million d’entre elles sont confrontées à une situation grave et ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence dans le pays. Le Tchad occupe la deuxième place de l’indice mondial de la faim de 2017, soulignant l’extrême vulnérabilité de sa population face à la crise alimentaire. Le taux de malnutrition aiguë sévère (4,2% au niveau national) dépasse le seuil d’urgence de l’Oms de 2%. 12 sur 23 régions ont été déclaré en urgence nutritionnelle. La crise alimentaire a un impact dramatique sur l’état nutritionnel des enfants et des femmes enceintes et allaitantes.

Réponse à la crise alimentaire en 2018

Selon les informations fournies par les États Unis sur Alima, 85% de la population reçoit une aide alimentaire en nature, 67% des personnes reçoivent une aide alimentaire sous forme de transferts monétaires, 15% de la population est soutenue pour le développement et le renforcement de ses moyens d’existence en nature et 2% des personnes bénéficient d’une aide au développement et à l’amélioration des moyens d’existence sous forme de transfert monétaire.

Alima travail non seulement dans les centres de santé du Tchad mais aussi dans les hôpitaux avec l’appui d’alerte santé, du gouvernement, des donateurs et des bailleurs de fonds pour tenir à jour leur service. Son siège social est à Paris et le siège opérationnel est à Dakar. Alima dénombre au total 110 employés dont 10 médecins pour le compte du Tchad. Toutefois, une alarme est sonnée pour l’aider à intensifier son combat dans l’éradication de ce fléau.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici