Wakit Tama a un pas gagné. La première marche pacifique autorisée et encadrée

0
467

.
La coordination des actions citoyennes Wakit Tama a organisé une marche pacifique ce 29 juillet à N’Djamena. Une première à être autorisée par les autorités. Plusieurs points de revendication étaient à l’ordre du jour.


Très tôt le matin aux environs de 7h, les leaders de la société civile et syndicaux, des artistes, les diplômés sans emploi, les retraités ainsi que les victimes d’Hisseine Habré, tous étaient sortis dans la rue.

Ayant pour point de départ le rond-point Hamama jusqu’à l’acheminement au palais du 15 janvier. La marche a été bien encadrée par les forces de sécurité. C’était la première marche de Wakit tama autorisée par les autorités après le report du 14 juillet dernier. Une minute de silence a été gardée en l’honneur de victimes tombées lors du règne de Hissein Habré, IDI et celui du CMT.

Sur les pancartes et banderoles brandits par les marcheurs, on peut lire plusieurs messages adressés au gouvernement comme quoi « Non à l’acharnement du pouvoir », « non aux violences faites aux femmes », « Pahimi crois-tu l’indemnisation des victimes d’Hisseine Habré », « la fonction publique ou fonction des familles », « nous luttons aussi pour vous alors ne nous tirez pas », « la France hors du Tchad » et tant d’autres.

Wakit Tama réclame un véritable dialogue inclusif car selon eux, toutes les institutions mises sur pieds par le gouvernement de transition sont illégales et illégitimes. Ce dialogue tant attendu doit prendre en compte toutes les propositions de ces différentes corporations.

Pour Mahamat Nour Ibedou, secrétaire général de la CTDDH, cette marche symbolise un pas en avant dans l’acquisition de la liberté de manifester. Le patriotisme était au rendez-vous dit-il. Il réclame pour sa part une conférence nationale consensuelle, crédible et apaisée.


L’on note aussi une forte mobilisation des victimes d’Hisseine Habré venue pour la circonstance. Elles exigent le paiement de leurs indemnisations.


L’appétit étant pris, les leaders projettent une autre marche le 7 Aout prochain.

Kaïtama Abraham

Laisser un commentaire