Université de N’Djamena: 31 lauréats de la première promotion des Sciences Politiques sont mis sur le marché de l’emploi

0
616


Créé en 2017, le département des sciences politiques, a procédé ce samedi 03 juillet 2021 à la remise des attestations de réussite aux lauréats de la toute première promotion. Cette cérémonie s’est déroulée au palais du 15 janvier, situé dans le 8em arrondissement de N’Djamena. C’était en présence des enseignants, des parents et des promoteurs (Moov Africa).


C’est dans un climat de convivialité que la cérémonie s’est déroulée. Tous dans leurs toges dediees pour la circonstance. Ces lauréats ont jubilé d’avoir parachevé leur cursus après quatres bonnes années pour la licence.

Brahim Fadoul Brahim, représentant des étudiants a tout d’abord, remercié le corps enseignant, les parents, amis ainsi que tous les invités. Le mot clé qu’a dit Brahim à l’assistance c’est l’Unité de la Nation. Ce mot n’est pas vain car dit- il, il constitue le thème central même de la dite cérémonie. Sans l’union, rien ne peut marcher dans une société. Brahim de dire également que si Dieu a créé les hommes avec la diversité, c’est pour qu’ils apprennent à se connaître et se pardonner mutuellement. En tant que jeunes politologues, ils appellent le peuple tchadien à la culture de la paix et la tolérance, sans oublier les valeurs morales, a-t-il dit.


Quant au Doyen de ladite faculté, Jean Calvin, il a encouragé ses étudiants qui ont bravé toutes souffrances possibles pour aujourd’hui obtenir le fruit de leur persévérance. Il a également félicité ses étudiants sur l’organisation de la cérémonie car dit-il, que c’est par la volonté propre des lauréats que cette rencontre joyeuse se tient. Ils sont au total 31 à recevoir les attestations de réussite, a mentionné Jean Calvin.


Les lauréats ont formulé quelques recommandations à l’endroit du gouvernement.: améliorer les conditions de vie des étudiants, ouvrir le cycle de Master, octroyer de bourses d’études aux lauréats, doter les bibliothèques des ouvrages.

Quel avenir pour ces jeunes qui viennent de faire leur entrée dans la vie active marquée par la crise d’emploi? Car depuis quelques jours, certains diplômés sans emploi menacent de quitter le pays et d’autres en grèves de faim à la bourse de travail.


Yorhein Ongsi Aristide

Laisser un commentaire