TCHAD : Wakit Tamma continu d’exprimer son mécontentement

0
165

La coordination des actions citoyennes Wakit tamma a encore fait parler d’elle ce 11 septembre 2021. C’est une marré des jeunes, des artistes, des victimes d’Hisseine Habré et les membres des sociétés civiles ainsi que des partis politiques qui ont répondu présent à cette troisième messe de protestation contre la junte militaire.


Wakit tamma continu encore à exprimer son ras le bol, c’est au cours d’une troisième marche organisé ce samedi 11 septembre 2021. Ayant toujours comme point de départ le désormais stade de la marche, le rond-point hamama pour l’acheminement au palais du 15 janvier.

Les marcheurs de wakit tama septembre 2021 ph/Tachad.com

L’on remarque une forte mobilisation des jeunes, des artistes, des victimes d’Hisseine Habré et les membres des sociétés civiles ainsi que des partis politiques sortis pour protester contre la junte militaire. Des pancartes, des drapeaux et des banderoles sont brandits par les marcheurs tout au long de la marche.


Wakit tamma exige la révision immédiate de la charte, la reprise immédiate de tout le processus de transition en cours mal engagé, mal conduit, mal géré, non inclusif, non démocratique, l’arrêt immédiat de toutes les intimidations, manipulations, et tentative de corruption des leaders des organisations et partis politique de wakit tamma et tous les défenseurs de droits humains, le respect de la vie humaine et des libertés fondamentales sur l’ensemble du territoire, la fin des nominations ethniques, claniques, fantaisistes, et injustice institutionnalisées dans le secteur de l’éducation, de la santé, et dans les postes juteux réservés à des clans et en fin la dépolitisation de la justice, colonne vertébrale d’une nation et boussole d’un peuple libre, souverain et maitre de son destin. Telles sont les 6 points d’exigences de la coordination des actions citoyennes Wakit tamma.

Mahamat Nour Ibeïdou, SG de la CTDDH ph/Tachad.com


Mahamat Nour Ibeïdou, secrétaire général de la CTDDH rassure les marcheurs qu’ils ne marchent pas pour eux même mais pour que les choses changent dans ce pays « nous marchons pour le bien-être de la population, nous marchons pour le bien être de ces policiers qui nous encadrent, nous marchons pour tout le monde et de tous nos marcheurs qui sont tombés pour que les choses changent ».


Succès Masra, leaders du parti les Transformateurs quant-à lui appelle à l’humilité collectif du conseil militaire de transition. Il profite par ailleurs pour adresser un message à ceux qui assurent les fonctions de la transition une humilité afin de remédier à la crise que traverse le pays.

Les marcheurs de wakit tama septembre 2021 ph/Tachad.com


Le pasteur Bekoutou Maredari qui a honoré de sa présence à cette marche a invité les religieux catholiques, protestants et musulmans de se mettre ensemble pour le changement car le défunt président a érigé en son temps une plateforme religieuse ou chaque fois il appel la plateforme pour prier pour le changement mais n’a aboutie à rien.


Abraham Kaitama

Laisser un commentaire