Tchad/Sport : N’Djamena vibre au rythme de la Lutte Traditionnelle, 4e édition

0
469

Dans l’optique de renforcer l’unité nationale et la cohésion à travers la promotion des échanges, le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Promotion de l’Entrepreneuriat Routouang Mohamed Ndonga Christian a lancé officiellement vendredi 15 octobre, l’ouverture du championnat de lutte traditionnelle 4e édition au stade du 10 octobre à N’Djamena. Cette cérémonie allait mal finir mais la sagesse a prévalu.


C’est dans l’esprit de remporter le prix que les différentes provinces du Tchad à savoir N’Djamena, le Chari Baguirmi, le Moyen Chari, la Tandjilé, le Mayo Kebbi-Est, le Lac et le Salamat se sont regroupées pour organiser ladite 4e édition du Championnat National de LuttesTraditionnelles et de Luttes Olympiques.
Les lutteurs à la 4e championnat de la lutte traditionnelle 2021

En plein jeux, la délégation du Chari-Baguirmi a été suspendue dans des combats en équipe tout comme dans combats individuels sous l’ordre du Président de Fédération Tchadienne de Luttes Associées, Dr Baba Ahmat Baba. Cette suspension publique a faillit causé de bagarres grâce aux interventions des uns et des autres.

Le président d’organisation Boussanang Biskina à précisé que cette fédération a été créée au départ pour leur plaisir mais aujourd’hui elle a pris de l’ampleur et elle est devenue une affaire nationale, explique-t-il.


Pour le Président de Fédération Tchadienne de Luttes Associées, Dr Baba Ahmat Baba, durant ces trois jours, plus de 70 athlètes toutes catégories confondues prendront part à ce rendez-vous inédit. Pour lui, lors de cette compétition, « il y’aura des combats en équipe qui détermineront la province championne de l’année 2021; il y’aura aussi des combats individuels qui permettront d’avoir les champignons nationaux dans les cinq (5) catégories existant selon le code de la lutte Africaine ainsi que des combats très spectaculaires. »
Le ministre de la jeunesse, des sports au lancement du championnat de la lutte traditionnelle 2021

Le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Promotion de l’Entrepreneuriat, Routouang Mohamed Ndonga Christian a souligné qu’ils sont à N’Djamena pour une grande fête autour d’un sport national, « la lutte, un sport populaire, une discipline traditionnelle africaine qui véhicule des valeurs comme l’honneur, le respect et la solidarité ».

Le ministre a invité la Fédération en accord avec le Comité Olympique et Sportif Tchadien à mener une large réflexion en vue d’arriver à développer cette discipline et la rendre plus Professionnelle et plus populaires dans le pays, dans les villes et villages, dans les écoles et lycées.


Djitebaye Mayangar Judicaël, Stagiaire

Laisser un commentaire