Tchad : réouverture des lieux de cultes, l’église maintenant l’ordre de fermeture

0
774

Dans le cadre des mesures d’assouplement, le gouvernement Tchadien a annoncé la réouverture des lieux de cultes le 25 juin prochain. Mais l’église catholique prolonge jusqu’au mi-juillet 2020.


L’archevêque métropolitain, Mgr Edmond Djitangar Goetbé a rassuré que l’église catholique est disponible à contribuer selon ses moyens à limiter les conséquences sociales de la pandemie de Covid-l9. « Nous comprenons que la décision d’ouwir les lieux de culte ne signifie pas que le virus est éradiqué et que cette ouverture doit se faire par étapes et avec des précautions à prendre« , a indiqué l’archevêque.
« Comme pasteurs, notre souci majeur est de tout faire pour que nos célébrations eucharistiques ne deviennent pas une source de contamination massive pour les fidèles et partant pour ceux avec qui nous vivons« , a-t-il ajouté.


L’Archevêque Edmond Goetbé justifie la position de l’église catholique


Pour lui, l’église catholique a décidé de réfléchir avant de proposer une date réaliste. « C’est pourquoi, nous évêques, avons décidé de nous concerter, de réfléchir et de prier ensemble avant de decider d’une date réaliste pour la reprise des célébrations eucharistiques et de donner des orientations claires qui peuvent aider à la fois nos communautés chrétiennes des villes et des villages. Et nous demandons aussi aux prêtres et aux responsables des communautés chrétiennes de réfléchir à comment nous pouvons reprendre nos célébrations en respectant les mesures de protection demandées« , a déclaré Mgr Edmond Djitangar Goetbé.


Edmond de poursuivre qu’ils ont observé que les mesures barrières, telles que le lavage des mains, le port des masques, la distanciation physique dans les lieux publics, ne sont pas respectées par beaucoup de nos concitoyens. « Aussi nous nous demandons si nos communautés chrétiennes sont capables de faire mieux et si nous avons la capacité d’assurer une sécurité sanitaire pour les fidèles dans nos communautés et lieux de cultes comme nous le recommandent les autorités sanitaires », s’est-il demandé.


Pour Goetbé, toutes ces mesures préventives ne sont pas faciles à appliquer et à maintenir, surtout parce que les assemblees sont généralement très nombreuses et nos célébrations animées et mouvementées. « Il nous faut donc d’abord bien sensibiliser les fidèles à travers nos radios diocésaines ou autres moyens de communication. Il nous faut aussi mobiliser les ressources pour permettre l’observation de ces mesures et enfin assurer la désinfection régulière des lieux de culte« , a-t-il souligné.


Pour arriver à celà, l’archevêque a déclaré qu’ils ont besoin de temps avant de rouvrir les églises et chapelles et envisager la réouverture pour le mi-juillet. « La Conférence Episcopale du Tchad se réunira dans quelques jours et à l’issue de cette rencontre une nouvelle déclaration sera publiée pour bien vous situer. Nous comprenons bien l’impatience de nombreux Fidèles chrétiens qui voudraient recommencer rapidement les célébrations communautaires, mais nous vous appelons à la patience. Comme pasteurs, comprenez que votre santé physique nous préoccupe autant que votre vie spirituelle », a-t-il lancé aux fidèles.

Facebook Comments

Laisser un commentaire