Tchad/Présidentielle : la MOEVOF dresse le rapport de sa mission

0
224

La Mission d’Observation Electorale de la voix de la femme a fait une déclaration liminaire ce mardi 13 avril 2021 à l’hôtel Radisson Blu. Cette déclaration présente les observations sur les constats préliminaires de la MOEVOF sur le déroulement des opérations de vote et de dépouillements des voix du premier tour de l’élection présidentielle du 11 avril 2021.

Accréditée par la CENI, l’ONG voix de la femme, a décidé de déployer une Mission d’Observation Electorale à l’occasion de ce scrutin.

Composée de cent dix observatrices, la mission avait pour mandat de suivre et rendre compte du déroulement de l’élection conformément aux dispositions de la charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance entrée en vigueur le 15 février 2012, la déclaration de l’OUA sur les principes régissant les élections démocratiques en Afrique et les Directives de la Commission Electorale Nationale Indépendante pour les missions d’observation et de suivi des élections ainsi que la constitution et les lois de la République du Tchad.

Pour la coordinatrice de l’ONG voix de la femme, Mme Amina Tidjani Yaya, la MOEVOF a observé le scrutin dans les dix arrondissements de la ville de N’Djaména, et a pu visiter 423 bureaux de vote. Elle précise quelques constats des observatrices sur les trois étapes principales du jour du scrutin « l’ouverture des bureaux de vote s’est déroulée dans une atmosphère sereine et pacifique dans tous les bureaux de vote ouverture. Aucun matériel de campagne n’a été visible dans les bureaux visités. De même, aucune activité de campagne n’a été constatée » souligne la coordinatrice. Elle rajoute que les forces de sécurité était visible à 58% des cas et également apparue professionnelle dans 100% des cas et que les observatrices de la MOEVOF ont aussi relevé que 97.5% des bureaux de vote ont accusé un retard à l’ouverture.

La MOEVOF a noté que le vote s’est déroulé dans une atmosphère calme, sereine à 100% des cas.

Aucun incident majeur de quelques natures que ce soit, n’a été observé. Justifie-t-elle. Selon Mme Amina Tidjani Yaya, le vote s’est déroulé dans la transparence mais sa mission regrette les cas des électeurs qui bien que munis de leur carte d’électeur ont été omis sur les listes électorales.

La MOEVOF a formulée quelques recommandations à l’attention des acteurs du processus électoral dans le but d’apporter des améliorations tant au niveau du cadre juridique qu’à l’organisation des prochains scrutins dans notre pays. La MOEVOF recommande au gouvernement de mettre en place un cadre de dialogue entre les acteurs politiques et autres parties prenantes afin de créer et d’affermir un climat de confiance à même de préserver la paix et la stabilité au Tchad y compris par la matérialisation des appels au pardon et à la réconciliation etc. Pour la CENI, elle recommande de renforcer les capacités des agents électoraux en vue d’une meilleure maitrise des procédures de vote… Aux partis politiques, la mission les recommande d’user des voies de droit en cas de contestation des résultats du scrutin en vue de préserver le climat de paix.

Quant-à la société civile la mission les recommande de s’engager dans l’organisation des élections libres, inclusives et transparentes. Et à la communauté internationale de poursuivre ses efforts en vue d’aider les acteurs politiques Tchadiens à renouer le dialogue.


MALLANNA Abraham KAITAMA

Facebook Comments

Laisser un commentaire