Tchad/Politique : suite au processus de poursuite judiciaire enclenchée contre Saleh Kebzabo, le porte-parole de l’UNDR réagit

0
1457
Exif_JPEG_420

Suite à la poursuite judicaire enclenchée contre Saleh Kebzabo, le vice président de l’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR) M. Célestin TOPONA, responsable chargé des relations extérieures et de la communication,  porte – parole de l’UNDR, a animé un point de presse Mercredi 30 décembre 2020. Il qualifie cette manœuvre d’une cabale.

Dans son allocution, Célestin TOPONA  à mis un accent  particulier sur une  politique polarisée autour son parti le UNDR et de son président national du parti, le député Saleh Kebzabo. Selon lui, une institution officielle sensée défendre les droits de l’homme au Tchad est utilisée pour lever le lièvre en faveur du ministre de la justice, qui a négativement le président du groupe parlementaire de l’UNDR à l’assemblée nationale.

Au vu de ces différentes manœuvres sordides, le comité s’est réuni en séances extraordinaires pour examiner et analyser la cabale qui se monte en ce moment contre leur président dudit parti.

En effet, à la suite d’une position tendancieuse offerte par la commission nationale des droits de l’homme qui prétendait léguer des anathèmes qu’un chef de parti aurait tenu des propos en rapport aux conflits éleveurs / agriculteurs qui déstabilise la couche socioéconomique du pays. Le porte parole de l’UNDR rebondit sur l’affaire qui incité le ministre de la justice Djimet Arabi a adressé une correspondance au député Saleh Kebzabo, exigeant en objet la mise en mouvement de l’action publique, de suite d’un meeting le 22 décembre dernier à baktchoro dans le province de la Tandjilé et non pas au Mayo kebbi.

Celestin Topona indique que toute cette comédie tant à écarter Saleh Kebzabo des échéances électorales avenir « Le Ministre de la justice ferait mieux de contribuer à l’éclatement de la vérité afin que cessent ces tueries orchestrées à grande échelle contre des paisibles Tchadiens, toutes considérations sociales et sociologiques confondue, au lieu de faire de la diversion. Il est curieux en réalité de constater que, comme par hasard, cette fameuse demande de mise en mouvement de l’action publique contre le Député Saleh Kebzabo est déclenchée à l’orée même de l’annonce des élections présidentielle pour Avril 2021. Histoire une fois encore, de monter des subterfuges échontés pour écarter un adversaire politique qui, on s’en souvient encore a battu à plate couture le candidat du MPS à la présidentielle de 2016 » déclare-t-il.

L’UNDR tient à suivre de prés cette mascarade, et réaffirme sa confiance totale et son soutien indéfectible au président national Saleh Kebzabo, et demande au peuple tchadien d’être vigilant.            

Laisser un commentaire Annuler la réponse.