Tchad/politique: Saleh Kebzabo divorce avec l’Alliance Victoire

0
213

L’ union Nationale pour le Développement et le Renouveau recommande à l’issue de son conseil national statutaire vendredi 12 février à N’Djamena le président Saleh Kebzabo de se présenter aux présidentielles d’avril 2021.


Pour le président national de UNDR SALEH KEBZABO cette séance de conseil national statutaire est un évènement exceptionnel pour le parti et pour camarades militants et militantes.  » Il est déjà 48heures que le parti est secouée par un vent passagère de manipulation orchestrée et monté de toute pièce par certains personnes qui croient vendre la conscience et la confiance de militants et militantes mais ils se trompent par ce que la calebasse de L’UNDR est blindé et sur blindé avec un esprit unanime avec une grande vigilance », lâche Kalzeube à sa formation.


Vu le différend que travers le pays depuis quelques mois, a fait que les Tchadiens connaissent bien qui est le covid-19, cette pandémie qui a déstabilisé l’environnement politique de plusieurs partis politiques et profite au parti au pouvoir d’instaurer certains mesures qui fait leur profit, renchérit Saleh.


Le président national de UNDR, SALEH KEBZABO se pose la question, « Qui y a t-il derrière le couvre feu? Pour lui, le couvre feu est devenu une arme politique et non dans le sens d’urgence sanitaire dont il demande au gouvernement de mettre rapidement et immédiatement fin a l’urgence sanitaire et du couvre feu.


KEBZABO a aussi décrié la mauvaise gestion de la force des armées nationale tchadienne, les conflits agriculteurs et éleveurs, la menace sécuritaire du BOKO Haram et la mauvaise gestion du pays par le président de la République Idriss Deby Itno et ces fausses promesses faites au peuple Tchadiens.


Il espère que les échéances électorales d’avril 2021 vont mettre fin à ces 30 ans de pouvoir. Monsieur SK indique que si Deby veux voir le peuple dans la rue pour entendre leurs cris de mécontentement il vas leur voir d’ici peu de temps. « L’heure est arrivée pour une alternance démocratique digne », souligne-t-il. C’est pourquoi dit-il, l’UNDR doit se sacrifier pour la liberté et l’alternance.


Francisco Journaliste stagiaire

Facebook Comments

Laisser un commentaire