Tchad : Pétition revendicative de 12 points à travers 12 000 signatures !

0
548

Le point focal du regroupement des partis politiques et sociétés civiles, Natoi-Allah Ringar a fait un point de presse, ce mercredi 4 septembre à la maison des médias du Tchad pour lancer une pétition revendiquant 12 points et qui a accueilli 12 000 signatures.

Pour Natoi-Allah Ringar, leur revendication à travers cette pétition, fondée sur les principes de la démocratie, le règne de la loi et de la justice est de récupérer des derniers publics détournés par les cadres et certains commerçants du régime MPS versés dans les banques étrangères.

En outre, il a aussi mis l’accent sur l’éradication de la cherté de vie au Tchad causée par le régime, et exige le rétablissement de la bourse des études des étudiants tchadiens, la construction des centres de santé dans les lycées, collèges et écoles et ainsi que des bus pour leurs transports, amélioration sans délai des œuvres universitaires.

Sur les points de revendication figure le remboursement de salaire  intégral des agents de l’Etat et l’intégration sans discrimination des jeunes diplômés  à la fonction publique en suite la restitution à l’Etat des sociétés tchadiennes acquises par francs symboliques, a insisté Natoi-Allah Ringar.

Le payement de tous les coupons des retraités tchadiens et de dédommagement des victimes du régime de l’UNIR n’a pas manqué de vu par cette revendication de ce regroupement. Le regroupement des partis politiques et sociétés civiles exige pure et simple la démission des députés illégitimes et illégaux de l’assemblée nationale. Selon le regroupement, il faut une instauration en place, d’un parlement provisoire composé des acteurs de la société civile, des leaders politiques et des personnes ressources, soutient-il.

L’annulation intégrante de la quatrième République qui est un cimetière du peuple tchadien et l’organisation d’un dialogue national inclusif dans un cadre neutre et l’arrêt immédiat des ingérences intempestives du gouvernement dans les conflits intercommunautaire et éleveurs-agricultures, conclut-il.

Ahmat Mahamat Ahmat

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici