Tchad : Ouverture de la 3ème Assemblée Générale de l’Internationale Francophone du Dialogue Social (IFDS)

0
248

Après Dakar en 2017, Cotonou en 2018, c’est à N’Djamena au Tchad que revient l’honneur d’accueillir la 3ème Assemblée générale de l’IFDS, édition 2019. La cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu, ce mercredi 27 novembre 2019 à Radisson Blu Hôtel, en présence du ministre d’Etat, ministre secrétaire général à la présidence de la République.

L’objectif de l’IFDS, un organe tripartite réunissant des membres issus des différentes structures de dialogue social est de contribuer au renforcement de la pratique du dialogue social dans l’espace francophone avec comme stratégies : le renforcement de capacités des acteurs, la recherche/action, les échanges et le partage d’expériences Sud/sud et Nord/sud sur les bonnes pratiques en dialogue social.

Ali Abbas Seitchi, président du comité national du dialogue social du Tchad, a partagé l’expérience du Tchad sur l’état d’avancement de cette dynamique du dialogue social. Il a énuméré entre autres : la création du conseil national du dialogue social (CNDS), la mise en place des comités de dialogue social, des structures comme le Fonds national d’appui à la formation professionnelle (FONAP) et de l’Office national pour la promotion de l’emploi (ONAPE).

La CNV International par l’intermédiaire de son président par ailleurs responsable de Projets/Programmes, Timothée Boko invite l’IFDS à saisir l’opportunité de cette 3ème Assemblée générale pour opérer des réformes organisationnelles, organiques et institutionnelles en vue d’une visibilité et d’une efficacité plus accrues de ses actions sur le terrain.

Pour cette 3ème Assemblée générale de l’IFDS, les membres vont procéder au renforcement de leurs capacités pour l’atteinte des objectifs et doter l’IFDS d’un programme triennal d’Actions 2019-2021 intégrant les visions de l’Organisation internationale du travail (OIT), de la CNV International et de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). « C’est dans cet état d’esprit que nous devons demeurer car, maintenant, plus que jamais, nous devons redoubler d’efforts pour permettre à notre continent d’accomplir des performances économiques et sociales plus en adéquation avec ses richesses naturelles et culturelles », a souligné Madame Innocence Ntap Ndiaye, présidente de l’IFDS, avant d’ajouter que « Nous prévoyons durant nos travaux, d’examiner le document de projet de programme d’actions triennal 2020-2022 de l’IFDS qui servira de cadre de référence à nos activités ».

Selon Kalzeube Pahimi Deubet, ministère d’Etat, ministre secrétaire général à la présidence de la République, la nécessité d’un dialogue tripartite permanent afin d’apporter des solutions idoines à toutes les difficultés socio-économiques que traverse le continent africain s’impose à tous. « L’IFDS à travers ses objectifs doit servir de relai pour promouvoir les meilleurs instruments adoptés par les instances de l’organisation internationale du travail dans le domaine du dialogue social », exhorte-t-il.

Durant les trois jours, beaucoup des thèmes retenus vont être développés.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici