Tchad: Médias/Arrestation des journalistes: un mélodrame sans fin

0
517

Dans un communiqué de presse, l’Union des radios privées du Tchad (l’URPT) et la Convention tchadienne pour la défense des droits de l’Homme (CTDDH) condamnent l’arrestation le 26 décembre dernier du correspondant de la Radio Dja Fm à Mongo, Ali Hamata Achin sur instruction du juge.

Mit aux arrêts depuis le 27 décembre à la maison d’arrêt de Mongo pour diffamation et outrage à magistrat alors enquêtait sur la lenteur et la corruption dans le milieu judiciaire. l’URPT demande au procureur de la République de jouer pleinement son rôle de garant des libertés et tiendra pour responsable le juge d’instruction de tout ce qui ce qui adviendra à Ali Hamata Achin durant sa détention.

La CTDDH souligne pour sa part que cette arrestation est une forme de musèlement de la presse indépendante par le régime répressif et anti-liberté, d’expression et d’opinion de presse. Elle estime que cette manière d’agir est révolue et ne fera pas fléchir les journalistes engagés dans la recherche et le traitement objectif de l’information. La CTDDH affirme cependant qu’Ali Hamata Achin dérange par sa plume ses détracteurs et précise qu’elle a joint par téléphone le 1er Subtitut du procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Mongo, Abdéramane Pacha mais ce dernier a refusé de se prononcer sur cette affaire.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici