Tchad – Média : Le FSDT implore le gouvernement à favoriser l’expression de la presse libre

0
160

Suspendu plusieurs mois, le journal Salam info fait son retour au moment ou, sous d’autres cieux, l’on commémore le 5e anniversaire de l’assassinat de deux journalistes français, Ghislain Dupont et Claude Verlon. Un retour dans les kiosques qui ne garantit pas la liberté de la presse au Tchad puisque le Directeur de publication Martin Inoua Doulguet croupit toujours en prison d’Am-sinené.

Le dernier numéro du journal Salam info est sur le marché dépuis le 28 Octobre dernier, néanmoins, le Front des Sociaux-Démocrates Tchadiens éprouve un regret total du fait que la liberté de presse se rétrécie au Tchad. La condamnation du Directeur de publication du journal Salam info, traduit mieux cette restriction de la liberté de presse.

Le FSDT assimile cette condamnation comme une attentatoire à l’esprit de la démocratie qui fait de la liberté de presse un des piliers. Le FSDT interpelle donc le Président de la République et les autorités de favoriser l’expression de la presse libre et exige la libération du Journaliste Martin Inoua Doulguet du tri-mensuel Salam Info.

Il faut rappeler que le DP est arrêté pour diffamation sur ordre du procureur de la République. Cette décision du procureur de la République, censée connaitre et appliquer les droits, viole allègrement la loi en vigueur sur la presse écrite et des média électroniques au Tchad.

Quelle est donc l’expression de la presse libre et plurielle?

Dans le meme cadre, Reporters Sans frontière souligne de son côté que : « au Tchad, la diffamation n’est plus passible de peine de prison depuis 2010. En plus d’être totalement absurde, la détention préventive de ces deux journalistes est illégale et montre que les autorités font peu de cas du droit de la presse, estime le bureau Afrique de RSF. Ces journalistes doivent être immédiatement libérés, sans attendre que l’affaire soit jugée sur le fond ».

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici