Tchad/media : Clôture de l’atelier de formation organisé par la HAMA, sur le rôle que doivent jouer les médias pendant le processus du dialogue national et inclusif

0
569

Informer pour mieux communiquer. Pendant 2 jours la Haute Autorité des Médias Audiovisuel (HAMA) a tenu un atelier de formation relatif au rôle que doivent jouer les médias pendant le processus du dialogue national et inclusif. Cet atelier est tenu du 26 au 27 août dernier dans un hôtel de la place.

Clôturant les activités, les participants ont remercié la HAMA, de les associer à cet atelier.
Les participants ont formulé quelques recommandations à l’endroit du conseil militaire de transition, à la HAMA et au comité d’organisation du dialogue national Inclusif. Ces motions de recommandation ont été lues par le rédacteur en chef du journal le pays, Asnan Stanislas suivi de la lecture de motion de résolutions faite par, Amélie Dolmyan coordonnatrice de la Radio la voie de la Femme.

Les participants ont recommandé
1-Au Conseil Militaire et Gouvernement de Transition:
-De continuer à rendre la main à tous les Tchadiens pour les amener autour de la table du dialogue ;
-De tout mettre en œuvre pour assurer un bon déroulement de la phase préparatoire du dialogue national inclusif et des assises à venir ;
-De considérer les médias, non seulement les canaux d’information, mais également des acteurs à part entière et de les impliquer dans toutes les phases du processus du dialogue national Inclusif ;
-De soutenir les organes de presse dans leur mission régalienne, et particulièrement dans la couverture du processus du dialogue national Inclusif ;
-De doter la Maison des médias du Tchad d’une salle multimédia ;
-D’assurer la sécurité des journalistes et faciliter leur travail ;
-De réintroduire l’éducation civique et morale dans les programmes scolaires et académique ;
2-A la Haute Autorités des Média et de l’Audiovisuel (HAMA)

  • De favoriser l’accès des journalistes aux sources d’informations;
    -D’accréditer tous les média dans la couverture des assises du dialogue national Inclusif à venir ;
    -De faciliter les démarches d’accréditation des médias étrangers ;
    -Vulgariser tous les textes et lois relatifs au métier de la communication ;
    -Initier des formations et recyclage afin de renforcer les capacités des journalistes ;
    -Renforcer les textes réglementaires de la presse électronique ;
    -Former les journalistes dans la détection de fake news;
    3-Au comité d’organisation du dialogue national Inclusif :
    -De s’ouvrir aux journalistes ;
    -D’appuyer les médias à couvrir efficacement les assises du dialogue national Inclusif ;
    -De faciliter l’accès à la salle de conférence aux journalistes;
    -De doter le palais du 15 janvier (qui abritera les assises du dialogue national Inclusif) d’une salle multimédia pour une bonne couverture médiatique ;
  • De mettre les journalistes sur un pied d’égalité.

Pour le Président de la Haute Autorité des Media et l’Audiovisuel (HAMA), Djasnan Djobaye, il a remercié d’abord les hautes autorités du pays et ensuite à toute personne présente lors de cet atelier à recevoir ses applaudissements et ses hautes appréciations. Il invite également les responsables des médias à demeurer toujours dialecticiens et de dire à la Hama«  notre arme efficace et redoutable reste et restera le verbe, la liberté d’expression ». Et que cette liberté d’expression doit faire un bon usage pour la construction de la nation tchadienne.

Dieudonné Djobaye informe les responsables des medias « c’est l’occasion pour vous de peser vos mots par vos écrits sur le processus du dialogue.» Pour conquérir plus d’espace de liberté, de donner la parole à tous tchadiens et tchadiennes et amener les compatriotes à accepter les débats contradictoires, le président Djasnan Djobaye invite les professionnels de la communication et les journalistes à être les chevaliers de ce dialogue national inclusif.

Djitebaye Mayangar Judicaël, Stagiaire

Laisser un commentaire