Tchad : Me Doumra Manassé démontre la fausseté des accusations contre Djerassem Le Bemadjiel

0
824

La défense de l’ancien ministre du pétrole et de l’énergie Djerassem Le Bemadjiel apporte des éléments contraires à la plainte portée contre son client. Son avocat, Me Doumra Manassé réfute les accusations de l’inspection générale d’État.

Pour rappel, l’ex ministre est poursuivi pour détournement de deniers publics, utilisation illicite des biens de l’État, corruption, atteinte à la fortune publique, abus de fonction et de confiance, enrichissement illicite, complicité de détournements de deniers publics et entrave au bon fonctionnement de la justice.

Selon la défense, déjà la procédure judiciaire n’est pas respectée. “La police est venue arrêter Djerassem Le Bemadjiel sans aucune convocation au préalable. Le mandat d’amener est émis lorsque qu’on ne répond pas à plusieurs convocations mais mon client n’a pas reçu de convocation“, a déclaré Me Doumra Manassé.

Pour lui, cet homme a plutôt bosster la production pétrolière a son époque « Avant, le Tchad n’avait seulement que la redevance de 2,5%. Mais avec ces déversements, des renégociations ont été faites et les redevances sont montées à 14,5% et le Tchad a 25% de production. Ce qui n’a pas été le cas avant », précise Me Doumra.

Il est accusé aussi d’avoir fait perdre au Tchad 36 000 000 de dollars américains. Des accusations qui selon son avocat, s’avèrent non véritables. La procédure judiciaire n’est pas respectée « Les faits reprochés à mon client sont couverts par l’immunité. À l’époque, il a travaillé en tant que ministre. Les faits sont couverts par l’immunité. La procédure contradictoire a été entièrement et totalement violée » a souligné Me Doumra Manassé.

L’ancien ministre Djerassem aurait utiliser des deniers publics pour s’enrichir et s’offrir quatre concessions à N’Djamena. Me Doumra Manassé apporte des éclaircissements.
« Le Tchad a appauvri l’ancien fonctionnaire international devenu ministre du pétrole et de l’énergie. Avant d’être ministre, gagnait plus de 15 millions par mois, il vit paisiblement ailleurs. On l’invite, il vient, il investit sa connaissance pour faire gagner plus de 400 millions pour le Tchad« .

Facebook Comments

Laisser un commentaire