TCHAD/Mayo-Kebbi Est : les autorités de la sous-préfecture de Kim pleurent l’homme fort du 1er décembre.

0
552

La population de ville de Kim a du mal à digérer la mort tragique du président Maréchal Idriss Deby Itno. Les autorités traditionnelles et administratives retiennent de cet homme comme le bâtisseur et celui qui a donné une nouvelle image à leur ville.

Le Tchad est depuis le 20 Avril dernier sous choc, le premier tchadien a tiré sa révérence sur le champ de bataille, mais les conséquences de sa mort demeurent et laissent un vide dans la vie de plus d’un tchadien.

A Kim dans l’une des villes de la province de Mayo-Kebbi Est à cheval avec la province de la Tandjilé, l’on découvre sur les visages des habitants une mélancolie qui traduit leur attachement à celui qu’ils ont souvent considéré le fils du terroir.

Pour les autorités de la ville que nous avons rencontrées « Kim vient de connaitre le Président Déby lors de son passage pour la pose de pierre du trajet Djoumane-Laï, nous avons voulu le connaitre, malheureusement ça sera la première et dernière fois. Qu’il se repose en paix. » Le Sous-préfet de Kim, et chef de canton par intérim, ALLAFOUZA BOLIKE.

Pour le chef de village, « Déby a donné envie à tout tchadien de se sentir chez lui, là où s’installe, Déby est la figure de la paix et cohésion au Tchad », DEBTCHANG SAMBA OUAIDDOU.

Il faut dire que ces propos s’avèrent sans hypocrisie, la Sous-préfecture de Kim a presque dans l’unanimité donné sa voix au Maréchal du Tchad pour un nouveau mandat, malheureusement ce rêve de voir Déby diriger se terminera là.

Déby laisse ainsi le Tchad dans l’amertume, et la ville de Kim encore plus.

Dassidi Luther

Facebook Comments

Laisser un commentaire