Tchad : l’UNJECMUT dénonce la gestion catastrophique des œuvres universitaires par CNOU

0
1536

L’union nationale des jeunes étudiants chrétiens et musulmans des universités du Tchad a fait un point de presse relatif à la gestion catastrophique des œuvres universitaires le CNOU, ce 02 Juin 2020 au Stade Idriss Mahamat Ouya.


Alors que plusieurs scénarii sont en cours pour la reprise des cours dans les universités, la situation des étudiants après COVID-19 sera compliquée. Faisant la lumière sur la surfacturation des fournitures des matériels de sports, des matériels bureautiques, des produits médicaux et surtout les pièces de recharges des bus de transport, l’UNJECMUT évoque la mauvaise gestion des œuvres universitaires. Le CNOU surfacture les prix à 10 fois plus que le prix normal du marché des produits…


L’UNJECMUT déplore le sort des étudiants après à la reprise des cours. Depuis septembre 2019 à 18 Avril 2020, le parc de bus du CNOU à N’Djamena est progressivement réduit de 35 à 17 bus opérationnels « cette situation de transport a irrité les étudiants qui, à la reprise des courts prévus après la levée des mesures prises contre la propagation de la pandémie coronavirus, ne pouvaient plus supporter ce manque criard de transport » a déclaré le Président de M. Toubou Mahamat Bakhit.


L’Union Nationale des Jeunes Etudiants chrétiens et Musulmans des Universités du Tchad recommande la révocation du Directeur du CNOU et son DRHFM, la diligence d’une enquête exhaustive de la gestion du CNOU, l’inculpation du DRHFM (Directeur des ressources humaines financières du Matériel).

Laisser un commentaire