Tchad-loi de finances 2020: Une augmentation de 23%

0
1422

Les élus locaux ont adopté hier 30 décembre 2019, le rapport de la commission finance sur le projet de la loi des finances pour l’exercice 2020 par 124 pour, zéro contre et 24 abstentions.
Comparativement à l’exercice 2019, la présente loi de finances accorde une augmentation substantiellement aux budgets des Institutions publiques et les ministères. L’augmentation est aussi notée sur les taux d’investissement qui passeront de 313 milliards de FCFA à 337 milliards de FCFA. Les grands hôpitaux de N’Djamena et ceux des provinces verront aussi leurs allocations augmentées en 2020. Ce qui va permettre à ces instructions sanitaires d’améliorer la qualité des services et des prestations de santé au profit des populations.
En 2020, Les recettes totales sont évaluées à 1210 milliards y compris les dons. Sur cette rubrique, les recettes sont arrêtées à 1046 milliards, le tout, contre 983 milliards de FCFA en 2019, soit une hausse de 23%, avec une croissance du Produit Intérieur Brut attendue de 3,4%. Les dépenses prennent en compte les charges d’amortissement sont élevés à 1326 milliards environ, contre 1106 milliards de FCFA en 2019, soit une hausse de 20% soit un déficit prévisionnel de 117 milliards de FCFA ce qui sera financé par des appuis extérieurs et des financements bancaires.
La Loi de finances consacre au moins 34% de toutes les dépenses primaires aux secteurs sociaux à savoir : l’éducation Nationale, la Santé, l’action sociale, l’Elevage, l’Agriculture, l’Environnement et la Formation professionnelle, conformément au programme qui lie le Tchad au Fonds Monétaire international.

Facebook Comments

Laisser un commentaire