Tchad : L’huilerie de Moundou met de nouveau sur le marché l’huile végétale

0
1629

Reprise par la société singapourienne, l’Huilerie de Moundou comme annoncé en 2019, la relance des activités de production ont débuté depuis quelques jours.

Les premiers blitres de l’huile végétale sont sur le marché depuis le 13 février 2020, a relevé l’hebdomadaire Le Visionnaire. Selon le journal, ces premiers litres d’huile végétale sont obtenus à base des graines de coton et à des prix abordables pour les ménages et les éleveurs Tchadiens qui attendent de pieds ferme les tourtereaux sortis de cette firme pour nourrir leur bétail.

Le chef de département de la Production d’huile végétale, Ing. Sougui Allanga, « l’Huilerie a produit à ce jour (13 février 2020), plus de 300 bidons d’huile neutre de 20 litres et plus de 4500 cartons d’huile raffinée de 15 litres. Ainsi que plus de 20.000 sacs de tourteaux. Depuis le 7 février 2020, les grossistes s’empressent pour se faire livrer des produits de l’Huilerie qui a fait peau neuve avec l’entrée d’Olam dans les actions de la Cotontchad SN », a expliqué l’ingénieur Sougui.


La firme Singapourienne a signé un contrat de prestation avec la société SPECTEC Group, expérimentée dans les installations et la maintenance des usines de production d’huile végétale pour la maintenance complète de l’Huilerie de Moundou. Ceci, en vue d’adapter usine de vielle générations, aux nouvelles technologies et augmenter sa capacité de trituration.


De l’avis de l’Ing. Sougui Allanga, la machine est en marche, et les ménages Tchadiens auront désormais, suffisamment de l’huile végétale pour leur consommation. Ainsi que les éleveurs qui peuvent compter sur la Cotontchad SN pour l’alimentation de leurs bétails. « La matière première étant là, nous espérons d’ici fin février retrouver le rythme normal de production et inonder le marché par nos produits qui sont de bonne qualité.


La campagne cotonnière en cours est bonne, il y aura beaucoup d’huile et de tourteaux sur le marché. Nous attendons environ 63.000 tonnes de graines de coton à triturer. Et, avec la nouvelle politique de la société, nous comptons livrer nos produits sur l’ensemble du territoire national », a annoncé Sougui Allanga. « Notre huile est une huile industrielle, certifiée par le Cecoqda. Elle est sans cholestérol. Très bien traitée, elle n’a aucune nuisibilité pour la santé humaine», rassure le responsable de l’Huilerie qui conseille aux Tchadiens d’exiger l’huile DIN dans leurs assiettes.

En 2019, le chef de département de la Production d’huile végétale, Ing. Sougui Allanga, avait annoncé que l’huilerie se préparait à recevoir 80 mille tonnes de graines de coton pour une production estimée à 12960 tonnes d’huile végétale. Ce qui permettrait de retenir 5080 tonnes d’huile raffinée, soit 40% de la production et 710371 bidons de 20 litres d’huile semi raffinée.

Le Visionnaire

Facebook Comments

Laisser un commentaire