Tchad : les conseillers municipaux du 9e arrondissement exigent au Maire de rendre compte de sa gestion opaque

0
1118

Dans un point de presse ce 06 Juin 2020 à la maison des jeunes de Walia, les conseillers municipaux révoquent les manœuvres entretenues par le Maire., et d’avoir intenté des poursuites judiciaires contre deux conseillers municipaux.

Le 15 Mai dernier, les conseillers municipaux avaient dénoncé la mauvaise gestion de la commune par l’actuel bureau exécutif. Ayant entretenue des manœuvres qui sont contradictoires à la loi régissant la décentralisation, M. Mahamat Kerima Saleh par ailleurs Maire de la commune du 9e arrondissement, a intenté une poursuite judiciaire pour diffamation conte Mahamoud Riad Hassabe et Gabfoube, deux conseillers municipaux.

Faisant recours à des personnalités politiques issues de sa communauté surtout influente dans le parti pour son maintien à la tête de l’exécutif, le Maire instaure une division au sein du conseil « Dans sa logique, le maire sème la zizanie au sein du conseil par des contre-vérités qu’il développe en longueur des journées. (…) le mensonge peut durer 99 jours mais la vérité ne dispose que d’un seul jour », a déclaré Acyl Fassou Toukna. Pour les conseillers municipaux, le maire n’a pas la capacité d’exercer. Par contre il excelle dans la pratique du trafic illicite au port sec de Nguéli.

Les conseillers convoquent la tenue d’une session par le conseil « Nous exigeons une fois de plus à la tutelle de prendre ses responsabilités et de répondre à la demande de la session par le conseil pour éviter cette crise qui perdure, faute de quoi, le conseil utilisera les moyens légaux pour se faire entendre ».

Aux regards de ce choc, les conseillers entendent constituer un cabinet d’huissier afin de constater le vide juridique.

Laisser un commentaire