Tchad: les autorités tchadiennes ont tué le système éducatif, disaient les lauréats professionnels

0
267


Les lauréats professionnels de l’éducation en instance d’intégration à la fonction publique se sont réunis au siège de leur ministère avec un cercueil emballé par le tricolore pour exprimer leur ras- le- bol suite à la décision prise par le gouvernement pour que tous les lauréats passent par les voies de concours pour être intégré à la fonction publique.


La décision du gouvernement à l’endroit de ces lauréats est une manière pure et simple pour écarter les enfants des pauvres et intégrer les leurs, mais sans concours même, ils peuvent intégrer librement les leurs comme ils ont l’habitude de faire, souligne un citoyen lamnda.


Neuzilka Emmanuel, porte-paroles du collectif des lauréats professionnels de l’éducation en instance d’intégration à la fonction publique, précise que la dernière fois ils étaient au siège du ministère de l’éducation pour organiser leur sit-in, les autorités ont négocié avec eux et ils les ont promis 72 heures pour leurs trouver une solution fiable mais, ils ont attendu en vain c’est pourquoi ils sommes venus siègés au ministère pour se faire entendre.


Selon Neuzilka Emmanuel, ils ne sont pas venus à seuls, ils ont apporté avec eux dans un cercueils, le système éducatif tué par les autorités pour qu’elles l’enterrent définitivement et avec eux. Sinon une chance est encore ouverte au gouvernement pour réanimer ce cadavre en intégrant tous les lauréats professionels sans condition.


Sur les placards, nous pouvons lire << notre intégration sans condition, non au concours d’intégration pour les lauréats professionnels, gouvernement des menteurs…>>
DJITEBAYE MAYANGAR JUDICAËL

Laisser un commentaire Annuler la réponse.