Tchad : Les agences de voyage refusent de mettre leurs bus en circulation

0
1384

Quelques jours après l’annonce de la réouverture des transports interurbains, le constat reste amer. Les transporteurs ne sont pas du tout contents de la décision du gouvernement autorisant la reprise des transports interurbains pour cinq jours.


Un tour dans les agences révèle la tristesse des passages, nombreux qui attendent de voyager, et pourtant les transporteurs s’opposent à la décision du gouvernement sur le respect des mesures et consignes édictés. Il n’est pas question de revenir sur les prix habituels et réduire le nombre des passagers, disent-ils.


Les agences de voyages refusent catégoriquement de mettre leurs bus en circulation.

Pour eux, autoriser le transport interurbain pour seulement cinq (5) jours est inadmissible. Il va falloir dédoubler le prix au cas où les mesures barrières doivent être respectées surtout de réduire le nombre de passagers à moitié comme dans les minibus.

Pour les voyageurs, c’est une surprise. , »Tôt le matin, je suis venue avec mes bagages et mes trois enfants pour regagner mon poste au Nord, mais le Chef d’agence dit qu’il n’y a pas des grands bus sauf les Hillux doubles cabines avec un prix trop élevé », explique Koutou sous un regard larmoyant.

Devant le refus des transporteurs, certains voyageurs ne peuvent rien faire vu le prix trop élevé de transports. Ils interpellent le gouvernement a négocié avec eux pour trouver un terrain d’entente sinon beaucoup des fonctionnaires ne seront pas dans leurs lieux de service avant la date prevue pour la reprise des cours.

Lire aussi : https://www.tachad.com/tchad-le-transport-interurbain-autorise-a-partir-du-21-juin

Facebook Comments

Laisser un commentaire