Tchad : Le Tchad à l’honneur de la 8ème édition du forum africain sur la gouvernance de l’internet

0
145

Les assises sur la 8ème édition du forum africain sur la gouvernance de l’internet organisé par la commission de l’Union africaine en partenariat avec le Tchad sur le thème « Responsabilités partagées des parties prenantes pour un écosystème robuste de gouvernance de l’internet » se sont ouvertes ce 11 septembre 2019 à Radisson Blu de N’Djamena au Tchad.

Institué en 2011 par l’Assemblée nationale des nations unies, le forum africain sur la gouvernance de l’internet est à sa première fois organisé en Afrique centrale précisément au Tchad (retenu par l’Union africaine face aux candidatures du Nigéria, Benin, Congo Brazzaville et le Burundi) après l’Ethiopie (2015), Afrique du Sud (2016), Egypte (2017) et le Soudan (2018).

Ce forum est une plateforme de discussions inclusives multilatérales, multi-parties et multi lingues sur les questions pertinentes à l’internet et les questions de gouvernance en particulier.

Le forum africain sur la gouvernance de l’internet vise à sensibiliser des utilisateurs africains et renforcer leurs capacités en matière de gouvernance de l’internet afin de veiller à ce que toutes les parties prenantes soient bien préparées à la contribution et à l’interaction ; de veiller à ce que les préoccupations de l’Afrique soient prises en compte dans le processus du FGI ; renforcer le modèle de dialogue multipartite pour la gouvernance de l’internet en Afrique par le biais du forums régionaux et nationaux ; d’assurer une représentation multipartite de toutes les parties du continent ; de veiller à ce que tous les pays fassent partie des processus régionaux, lancent et renforcent leurs processus nationaux ; de faciliter les échanges et les interactions nationales et régionales entre les pays et les régions du continent ; de faciliter la participation des parties prenantes africaines à AFGI et d’autres forums régionaux et nationaux appropriés sur la gouvernance de l’internet et promouvoir l’utilisation des langues africaines dans le cyberespace.

« Cette conférence organisée en partenariat avec la commission de l’Union africaine se positionne désormais comme une plateforme majeure d’échange d’idées et d’expériences sur l’émergence des TIC en Afrique », précise le représentant du président de la République par ailleurs ministre d’Etat, ministre secrétaire général à la présidence et président du comité de pilotage dudit forum, Kalzeube Pahimi Deubet.

Pour lui, le forum africain sur la gouvernance de l’internet a toute sa portée car il doit déboucher sur des propositions qui ont une envergure continentale à l’effet de défendre une cause commune lors du prochain forum mondial du Berlin en Allemagne.

« Il ne s’agit pas nécessairement de copier les modèles qui ont réussis mais plutôt de s’avoir adapté ces modèles en tenant compte de logique économique, mondial et de nos réalités socio-culturelles. C’est dans mon sens l’un des facteurs clé du succès des pays du Sud-Est asiatique qui ont su élaboré des modèles d’émergence alliant intelligemment les réalités mondiales à leurs valeurs socio-culturelles », exhorte-il.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici