TCHAD : le PM Pahimi Padacke Albert reçoit les plans de la ville de N’Djamena et ses environs.

0
461


Le projet d’infrastructure de données spatiales sur la ville de N’Djamena et ses environs qui a débuté en 2017 est arrivé à son terme. La ministre des affaires foncières, du développement de l’Habitat et de l’urbanisme, Mme Ammina Ehemir Torna a procédé à la remise des plans de la ville de N’Djamena et ses environs au Premier Ministre de la transition. La cérémonie s’est déroulée ce vendredi 30 juillet en présence du maire de la ville et quelques membres du gouvernement dans un hôtel de la place.

Répondre aux défis lies au développement durable des établissements humains et améliorer la gestion de l’espace urbain, son aménagement et son occupation afin de développer des outils de planification et de gestion urbaines innovants et plus pertinent, tel était l’objectif de ce projet du ministère des affaires foncières, du développement de l’Habitat et de l’urbanisme. Débuté en 2017, ce projet est soutenu par l’expertise de l’Institut Géographique National de France International et le modèle des cartes sont produites par les techniciens Tchadiens.


Pour la ministre des affaires foncières, du développement de l’Habitat et de l’urbanisme, Mme Ammina Ehemir Torna, la réussite de ce projet est la réalisation du tout premier réseau géodésique du Tchad et de production des données géographiques de référence internationale. Elle souligne par ailleurs que c’est un outil innovateur qui fait déjà ses preuves dans la qualité d’analyse et de gestion et de gestion spatiale.


S’agissant des inondations, la ministre articule que la gestion multirisque est inscrit sur la liste de ses priorités en faisant usage de l’information géographique pour mieux lutter contre les inondations fluviales et pluviale. Elle ajoute qu’un des projets pilotes auquel son département a accordé une importance est l’installation des échelles de crue ceci pour permettra d’alerter les habitants des zones à risque d’inondation.


Le premier ministre de la transition, M. Pahimi Padacke Albert pour sa part a rappelé les effets aux quels la ville de N’Djamena est confrontée tout en apportant un éclaircissement à ce projet avant de féliciter les techniciens locaux qui ont produit ces cartes dans les règles de la science. Il lance par ailleurs un appel aux partenaires techniques et financiers du Tchad pour que des appuis nécessaires puissent être apportés à la mise en œuvre des projets déjà identifiés par le ministère. Il conclut par exhorter tous les départements ministériels et toutes les entités concernées, à saisir cette opportunité pour exploiter ces données mises à leurs dispositions.

Abraham Kaïtama

Laisser un commentaire