Tchad : Le Ministre Abali Salah sera traduit en justice pour avoir giflé Galmai Tchouwi Togou agent de la GNNT

0
2346

Les avocats  de l’agent de la de garde nomade et nationale du Tchad (GNNT),GalmaiTchouwi TOGOU, giflé devant l’assemblée nationale par MAHAMAT Abali Salah, ministre délégué à la présidence de la république charge de défense et de sécurité publique ont annoncé au cours d’un point ce mardi qu’une plante sera déposée contre le ministre.

Le collectif de défense de l’agent de la GNNT, Me Alain KAGONBE et Me Francis LOKOULDE a déploré, décrié et dénoncé l’acte du ministre comme un scandale historique récent du TCHAD. « Monsieur Galmaï Tchouwi Togou, citoyen tchadien, n’est pas Gendarme, contrairement à ce qui se dit sur la toile, mais un Agent de la Garde Nomade et Nationale du TCHAD (GNNT) en service au Palais de la Démocratie, siège et symbole de notre Démocratie naissante sis au quartier Gassi à N’Djamena »,renseignent les deux avocats.

C’est en application des mesures barrières de lutte contre la pandémie du coronavirus dont le lavage obligatoire des mains prises par le gouvernement et imposées à tous à l’entrée de l’Assemblée Nationale, que le chef de Poste Galmaï Tchouwi a demandé poliment à Monsieur le Ministre et sa suite de descendre pour accomplir ce geste simple devenu rituel qui est se laver les mains à l’eau et au savon déposer. Une demande qui n’a plus au chef de département de la sécurité.

Selon les avocats, c’est après avoir traversé la barrière et une fois à l’intérieur de l’Assemblée Nationale, le Ministre a fait arrêter sa voiture à environ 20 m pour descendre et revenir vers la sécurité.« D’un air très agressif, il a traité GALMAI TCHOUWI TOGOU de chien, sur quoi, ce dernier a poliment répondu qu’il n’est pas un chien. Qu’il demandait juste le respect des instructions données par sa hiérarchie. Sur ce, le Ministre a retiré le pistolet de GALMAI attaché à sa taille pour lui asséner un violent coup de crosse en plein visage sous l’œil gauche tout en ordonnant à ses gardes de corps de le ligoter », ont –il –renchérie.

Pour Me Alain KAGONBE et Me Francis LOKOULDE, en piétinant GALMAI dans les locaux de nos Députés et en refusant de faire publiquement un des gestes clé barrières contre le coronavirus, MAHAMAT ABALI SALAH et sa suite ont piétiné les Lois de la République. « Ils ont piétinés les Députés de la Nation, ils ont piétiné le peuple. Chose inadmissible et intolérable dans une République digne de ce nom », fustigent-ils. Pour que  la force demeure toujours en la Loi, il sera fait usage de la Loi contre MAHAMAT ABALI SALAH et sa suite pour qu’à l’avenir, la Loi soit respectée par tous, en commençant par les Ministres !

Laisser un commentaire