Tchad : Le dernier virage de la troisième législature

0
399

La 2ème session ordinaire de l’Assemblée Nationale, s’est ouverte le jeudi 05 septembre au palais de la démocratie de Gassi. Une session au cours de laquelle, le président de l’assemblée nationale, Dr Haroun Kabadi, a annoncé la fin de la 3ème législature et le budget de l’exercice de l’année 2019-2020.

 En ouvrant la session, Dr Haroun Kabadi, a signifié que cette session ordinaire est une session budgétaire et bilan; puis qu’elle aborde le dernier virage de la 3ème législature dont le mandat a été renouvelé deux fois. « Elle marque le dernier virage vers la fin de la 3ème législature, et l’enclenchement du processus pour les prochaines futures élections législatives annoncées pour la fin de l’année », précise-t-il.

Le président de l’assemblée a encouragé par ailleurs, le gouvernement dans la résolution des conflits inter-communautaires et invite le gouvernement à prendre des textes législatifs et réglementaires pour réprimer sévèrement et durement la vente, la détention, la circulation, la location et le transfert des armes de guerre et munitions qui, souvent, sont utilisées dans ces conflits. Haroun Kabadi, invite aussi, le Haut conseil des collectivités autonomes et chefferies traditionnelles à assumer son rôle de médiation et de règlement pacifique des conflits intra et inter-communautaires.

Quant à la promesse du Chef de l’Etat de faire recruter 20 000 jeunes à la fonction publique d’ici 2020, Haroun Kabadi, salue cette promesse tout en soulignant que « la meilleure indication de ce retour au calme social et au regain économique et financier est la réussite de l’année scolaire et universitaire 2018-2019, les salaires sont payés régulièrement à termes échus ; les chantiers arrêtés du fait de la crise sont réactivés ».

L’Assemblée nationale s’étonne devant la montée des affrontements intercommunautaires.

Pour Haroun Kabadi, c’est dans le contexte des signaux positifs, de relancé généralisé pour la croissance économique et de renforcement du processus démocratique que les affrontements inter-communautaires se ravivent avec tant de pertes des vies humaines et matérielles dans diverses provinces obligeant le gouvernement a décrite l’état d’urgence dans trois provinces pour les contenir  et ramener la paix, a-t-il indiqué.

Face à ces différents conflits, le président de l’assemblée, Dr Haroun Kabadi, appelle le gouvernement et G5 Sahel à mutualiser leurs efforts pour agir de manière urgente et concerter pour renverser la tendance.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici