Tchad : le Bounda boy et ses éléments offrent leurs poitrines à la police

0
2271

« Tirez, vivre bien ou mourir ». Tel est le mot d’ordre des jeunes manifestants pacifiques depuis ce matin dans les rues de plusieurs quartiers de la capitale tchadienne. Ils manifestent pour la justice, l’inclusion et l’alternance au sommet de l’État sous un régime dictatorial disent-ils.

Initiées par le consensus d’actions républicaines de progrès, les marches et actions du peuple pour le progrès s’activent depuis un moment partout sur le territoire tchadien. Après l’Acte 1 du 06 Février 2021, une nouvelle marche s’est tenue ce matin dans plusieurs quartiers de N’Djamena. De Gassi, Atrone en passant par Habbena, Chagoua et d’autres arrondissements de la capitale, les rues sont inondées d’un monde fou qui exprime son ras le bol en disant bon « Non au 6e mandat de Deby ».

L’artiste rappeur Ray’s Kim Edm s’est mis au devant de la scène avec une seule détermination, se livrer à mort par un symbole typique sous un slogan « Tirez, vivre bien ou mourir ».

Il faut rappeler que cette synergie d’actions n’a laissé personne indifférente. Femmes à moitié nues, jeunes diplômés sans emploi, les acteurs de la société civile n’ont pas céder la place aux policiers.

Laisser un commentaire