Tchad : Lancement du séminaire de formation des élèves ambassadeurs de la paix

0
251

Dans le cadre du « projet d’appui à la participation citoyenne des jeunes et des femmes à la gouvernance locale et à la consolidation de la paix au Tchad », le Comité d’organisation pour la paix dans les établissements scolaires (COPES) et le ministère de l’éducation nationale et de la promotion civique (MENPC) ont lancé officiellement, ce vendredi 24 janvier 2020 au Lycée Félix Eboué, une série de formation des élèves ambassadeurs de la paix.

Le Comité pour la paix dans les établissements scolaires (COPES) est une organisation faitière créée en 2000 à l’occasion de l’année internationale de la culture et de la paix, lancée par les Nations unies qui fédère toutes les cellules mises en place dans les établissements scolaires à N’Djamena et dans les provinces pour lutter contre la violence en milieu scolaire.

Selon l’UNESCO, la culture de la paix est un ensemble de valeurs, d’attitudes, de comportements et de modes de vie qui rejettent la violence et préviennent les conflits en s’attaquant à leurs racines, par le dialogue et la négociation entre les individus, les groupes et les Etats.

Pour Salzabo Dimougna, président national par intérim du COPES, cette formation est le fruit de la coopération du MENPC avec le partenaire UNICEF et bien entendu le COPES. « Cette activité se résume par la consolidation de la paix en milieu scolaire et par la redynamisation des clubs ambassadeurs de la paix. Les objectifs visés sont d’ordre éducatif », précise-t-il avant d’informer que ces élèves ambassadeurs de la paix seront mobilisés dans toute la commune de N’Djamena.

L’UNICEF qui est l’un des récipiendaires du fonds pour la consolidation de la paix mise en place par le système des Nations unies pour financer la culture de la paix accompagne le MENPC dans cette recherche de la paix. « Sans la paix, il n’y a pas de développement. Sans la paix, il ne pourrait pas avoir éducation moins encore école », explique Allah Ass Djigué, Coordonnateur adjoint du Programme Education Tchad Unicef

« L’école n’est pas seulement le lieu d’acquisition et d’apprentissage de savoirs et de savoir-faire, c’est aussi le lieu où le savoir-être ne doit pas être perdu de vue afin de former des hommes et des femmes aptes à affronter les défis du futur », oriente l’Inspecteur départemental de l’éducation nationale, représentant le délégué à l’enseignement et à la jeunesse pour la commune de N’Djamena, Ngarmbatinan Ramadji avant de poursuivre que « Nous voudrions espérer par cette mutualisation des efforts un retour définitif du calme et la sérénité dans nos établissements scolaires car la culture de la paix est une valeur universellement partagée qui ne peut se réaliser qu’à travers l’éducation, la formation et le brassage des jeunes de tous les horizons ».

A l’issue de cette formation, les thèmes tels que : l’éducation à la culture de la paix, la prévention et le règlement pacifique des conflits, les droits de l’Homme et la citoyenneté constitueront la base de cette formation qui sera conduite par une équipe de formateurs du MENPC et le COPES. Cette formation qui se fera par vague, regroupera 400 élèves ambassadeurs de la paix issus des établissements secondaires de la ville de N’Djamena, grâce à l’appui du ministère de l’éducation nationale et de l’UNICEF.

A la fin de la formation, il sera mis en place des clubs/réseaux des élèves ambassadeurs de la paix dans 40 établissements scolaires, moyens et secondaires de N’Djamena.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici