Tchad : la question de l’extrémisme violent au cœur d’un atelier transfrontalier

0
677

Quatre pays, le Tchad, le Niger, le Cameroun et le Nigeria se retrouvent ce 25 Mars en atelier transfrontalier pour la « consolidation et pérennisation des acquis des activités des communautés Yedena Kanuri du bassin du Lac Tchad dans la lutte contre l’extrémisme violent ».

Plusieurs délégations venues de ses pays veulent s’investir dans la lutte contre l’extrémisme violent. Ce projet d’ASYDESEC avec l’appui du projet Voix de Paix, financé par l’USAID a pour objectif global l’objectif le renforcement de la capacité des organisations des jeunes ainsi que les leaders politiques dans les actions de la citoyenneté, d’instaurer la paix et favoriser le vivre ensemble.

En vue d’œuvrer pour un changement de comportement sur le fait que les populations doivent par elles-mêmes trouver les moyens d’être résiliant vis avis de l’extrémisme violent qui sévi dans le bassin du lac Tchad. Equal Acces félicite cette synergie de réflexion d’actons qui sont une force pour ces quatre ays de lutter efficacement contre l’extrémisme violent. Une forte collaboration qui permettra ses communautés de participer en commun accord afin de trouver des solutions adéquates.  

Laisser un commentaire