TCHAD : LA CAMPAGNE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LA MÉNINGITE A ET LA ROUGEOLE COMMENCE DÉJÀ A N’DJAMENA

0
601

Le Tchad, a organisé, dans le cadre de l’introduction du MenAfriVac, une campagne nationale de vaccination de masse contre la méningite A et la riposte contre la rougeole.  La première phase commence ce matin 30 octobre et durera jusqu’au 05 novembre 2018, cette campagne de vaccination est prévue de cibler 3442.066 enfants  âgés de 01 à 07.

La mission assignée à cette campagne  est d’éliminer les épidémies de méningite en tant que problème de santé publique en Afrique sub-saharienne par le développement et l’utilisation à grande échelle de vaccins à un coût abordable. En effet, depuis 2012, le Tchad n’a pas connu une épidémie due à la méningite A, qui peut rendre sourd, muet, aveugle, provoquer des troubles mentaux après guérison et surtout tuer si elle n’est pas prise en charge à temps. Ladite campagne intervient après 07 de vaccination passée pour protéger les nouveaux nés d’après cette date.

Nécessité de se faire vacciner

La lutte contre les épidémies se fonde généralement sur une bonne surveillance, permettant de détecter et de traiter rapidement les maladies, ainsi que sur les vaccins. Car la méningite   A est une maladie contagieuse très grave qui tue si le malade n’est pas traité à temps. Elle se manifeste par une forte fièvre d’apparition brutale, des maux de tête, des vomissements, une raideur du cou accompagnée de douleurs, un gonflement de la fontanelle. Cette dernière  est causée par un germe appelé méningocoque qui attaque les membranes du cerveau et la moelle épinière.  Les enfants sont les plus touchés par cette maladie.  A cet effet,  le vaccin contre la méningite MenAfriVac est un vaccin efficace qui procure une longue durée de protection contre la méningite A. Qui présente plusieurs avantages suivantes : protège pendant au moins dix ans les personnes vaccinées âgées de 01 à 29 an, diminue la portage de la bactérie en réduisant substantiellement sa quantité dans la gorge, protège indirectement la population non vaccinées par une immunité collective, a un prix moins élevé que celui d’autres vaccins.

Les règles qui protègent contre la transmission du méningocoque 

Pour être à l’abri de la transmission de cette maladie, il faudrait : « Augmenter la circulation d’air dans les maisons, éviter de cuisiner au bois de chauffe à l’intérieur de la maison, ne pas s’exposer à la fumée car elle peut provoquer des altérations de la surface muqueuse qui favorise la fixation de la bactérie ou/et peuvent provoquer la toux et les éternuements chez les personnes présentes dans un espace réduit.

D’après les experts, le MenAfriVac a un excellent profil de sécurité et selon eux, qu’aucun cas de manifestation grave qui lui est attribué.

ANNE YANKIM

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici