Tchad : Idriss Yousouf Boy serait- il le nouveau tout puissant de la transition ?

0
4088


Le secrétaire particulier du Président du Conseil Militaire de Transition, IDRISS YOUSSOUF BOY serait devenu le tout puissant de cette période de transition. Entre intimidation des agents, trafic d’influence dans les nominations et ambitions personnelles, le secrétaire abuse de la confiance du Président de la République et fruste de plus en plus les cadres de l’Etat. Son comportement indisposerait les agents de la Présidence qui ne cessent de le dénoncer.


Le secrétaire particulier du Président de la République qui n’est rien d’autre que l’ancien Directeur Général de renseignement et l’ancien consul du Tchad à Douala au Cameroun, et qui a été cité plusieurs fois dans les affaires de trafic de stupéfiants, usait de sa position pour placer ses proches dans les postes stratégiques dans l’armée, dans la police, dans la douane et même dans l’administration territoriale. Il n’hésiterait pas à bloquer systématiquement les nominations, les demandes d’audiences et les dossiers adressés au Chef de l’Etat et qui ne lui sont pas favorables.


Selon des investigations, il ne cesserait d’harceler ses pions qu’il a placés dans les services stratégiques des régies financières pour se remplir les poches. Son but serait de se faire de l’argent et beaucoup d’argent, au point de mettre en péril les institutions de la République en cette période cruciale de la transition. Une situation qui devient de plus en plus insupportable et qui ternit l’image des proches du défunt Président Maréchal Idriss Deby Itno.


Les agissements d’IDRISS YOUSSOUF BOY seraient tellement graves que les membres du gouvernement de la transition seraient sérieusement perturbés dans leur travail. Une situation qui a poussé les membres du clan Itno et les proches collaborateurs de l’ancien régime du MPS à convoquer une réunion familiale d’urgence chez Daoussa Deby Itno, le grand frère du défunt Maréchal, le mardi 24 aout 2021, pour situer les choses. Il est question de demander au Président du CMT de ne pas laisser son secrétaire particulier mettre en péril la transition. Mais personne n’a pu oser le dire ouvertement au Président de la République, des comportements de son secrétaire.


Si le Président et les membres du CMT veulent tenir leurs promesses, réussir la transition et sortir la tête haute pour entrer dans l’histoire démocratique du pays, il serait astucieux de ne pas laisser une seule personne mettre en péril la transition et l’espoir d’un nouveau départ pour le pays de Toumai.

Avec l’Oeil du Sahara

Laisser un commentaire Annuler la réponse.