Tchad-Exclusive: Les avènements ayant marqué l’actualité du mois de janvier 2020 : pire hasard ou simple coïncidence ?

0
1317

Nul n’a besoin d’une loupe ou microscope pour comprendre ce qui allait bouleverser le Tchad pendant que le président Deby profitait de son séjour en janvier dernier en France. Nous reviendrons sur quelques fardes nouvelles ayant émaillé la fin du mois de janvier.

Du « malaise de Président de la République » à l’arrestation de Baradine Berdei en passant par la présence sur le sol tchadien de la Ministre des armées française accompagnée d’une forte délégation des officiers supérieurs et diplomates français; la fermeture de l’Ambassade de France au Tchad, le limogeage du Chef d’état-major des Armées (CEMGA) Tahir Erda Tahirou et de la constitution du fameux  coalition/dynamique « Grand B.E.T », les analystes et les grands observateurs en savent long.

La rédaction de Tachad.com à travers une enquête exclusive tente de comprendre pour le plus grand plaisir d’informer, ce qui s’est réellement passé pendant la succession des évènements qui, de notre point vue convient d’appeler « Tentative de Coup d’Etat institutionnel raté et un règlement de compte des gestionnaires du pouvoir public.

Du « malaise » de président de la République’

Tout a commencé le 13 Janvier suite à l’invitation du Président au sommet des Chef d’Etat du G5 Sahel à Pau en France par le Président Français Macron. A la fin du sommet le Président aurait été hospitalisé en France selon Baradine Berdei sur sa page Facebook. Ce qui a soulevé des questions et des inquiétudes dans le paysage politique tchadien puisqu’aucune information n’a été donnée relative à cette absence du Président de la République. Beaucoup des langues ont délatté comme Baradine, « il serait gravement malade ». Sinon comment comprendre après le sommet de Pau, aucune nouvelle n’est donnée sur son séjour en France ? Une interrogation restée sans réponse jusqu’à là.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1068566296830034&id=100010300202188

De l’arrestation de Baradine Berdei

Baradine Berdei est un défenseur des droits humains membre de l’Organisation Tchadienne des Droits Humains, il est connut par ses discours hostiles au président de république sur les réseaux sociaux. Le vendredi 24 janvier dernier, il a reçu la visite des personnes lourdement armées et cagoulées, serait conduite par le Directeur Général Adjoint des Services Secrets (l’ANS) Idriss Youssouf Boy lui-même neveu du Président, à son domicile à Farcha dans le Premier Arrondissement de la capitale. Apres une brève résistance, le défenseur de droit de l’homme Baradine aurait été blessé par balle avant d’être arrêté. Pour motif, il aurait annoncé sur son profil facebook que le Président est gravement malade. Quel sort lui est réservé ?

Photo prise au domicile du président Baradine Berdei (non authentifié)
Baradine Berdei

De la constitution du fameux coalition/dynamique « Grand B.E.T »

Pour rappel après avoir assisté au sommet du G5 Sahel, le Président de la République a prolongé son séjour à Paris. D’après nos sources c’est pour « un contrôle médical ». Mais l’absence de communication officielle sur l’état de santé du président a alimenté les rumeurs et a engendré ainsi la panique au plus sommet de l’Etat occasionnant ainsi la naissance d’une tendance géo-ethnique avec des consultations très avancée de tous les leaders d’opinions natif du Grand BET avec pour unique but de conserver le pouvoir absolu au cas où le pire arriva. Nos sourcesont trouvé queDr Abakar Tolli, Chef rebelle et ancien SG de la présidence à la République et DG de l’ENAM serait contacté pour être le président de transition militaire….

Cette hypothèse a été largement partagée par les medias sociaux (social media) dont des enregistrements vocaux ont été partagés sur certaines plateformes sociales. Une tendance qui est composée des officiers supérieurs (Généraux), des ministres, ambassadeurs et hauts cadres tous ayant un lien avec le Grand BET.

La méthodologie utilisée est d’envoyer des émissaires auprès de chaque leaders d’opinion issue du Grand BET dans le but de le faire adhérer à la cause de manière méthodique en évoquant le sujet sur la probable santé fragile du président et si ce dernier dans ses réponses et/ou analyses laisse entrevoir de manière direct ou indirect un intérêt commun sur la conservation du pouvoir alors il est ajouté automatiquement dans une plateforme WhatsApp dénommé « Grand BET » créée pour la circonstance. La non consultation et implication de certaines communautés se réclamant proches du régime a frustré quelques-unes dans cette consultions informelles et très sélectives.

Le retour de Deby à N’Djamena a tout bouleversé

Apres le retour du Président au pays, les initiateurs du mouvement « Grande BET », étaient surpris de voir Deby en bien portant et debout contrairement aux rumeurs, le groupe « Grand BET » a changé sa mission principale et devient un « grand projet de développement ».

Limogeage du Chef d’Etat-major des Armées (CEMGA) Tahir Erda Tahirou

Le général Taher Erda, nommé le 22 mars 2019, Chef d’Etat-major des Armées, a été remplacé le 30 Janvier par Abakar Abdelkerim Daoud alias ‘’kerekeino’’ «celui qui ne recule pas lors des combats, Ndrl». Même si, officiellement les raison de son limogeage n’ont pas été communiquées par la présidence de la République, certains médias et analystes estiment que suites aux attaques perpétrées la fin du mois de janvier, dans le pays et attribuées au groupe terroriste Boko Haram. Selon nos sources le Chef d’Etat-major des Armées Tahir Erda Tahiro a été approché par la coalition ou dynamique « Grand BET » dans le cadre de leur consultation et ce dernier aurait accepté en sa qualité de Chef des Armées de faire tout ce qui est en son pouvoir pour que ‘‘le pouvoir ne change pas de camp’’ dans le cas où le rêve serait une réalité.

lire aussi : TCHAD : Le Général Tahir Erda prend officiellement la rêne du chef d’état-major

De la présence sur le sol tchadien de la Ministre des armées française a la fermeture de l’ambassade de France au Tchad

Le 19 janvier 2020 dans la soirée, la ministre des Armées, Florence Parly est arrivée à N’Djamena pour entamer une visite au Sahel et elle sera accueillie le 20 janvier par le général de division Pascal Facon, Commandant de la force Barkhane basée à N’Djamena. Florence Parly sera ensuite reçue par les autorités politiques tchadiennes selon le communiqué officiel. Parallèlement, L’Ambassade de France a annoncé dans un communiqué qu’elle ‘‘sera fermée au public du 24 au 28 février pour cause de travaux. La section consulaire ne pourra ainsi pas recevoir le public au cours de cette période. Aucun visa ne sera délivré, sauf urgences exceptionnelles’’.

Simple coïncidence ?

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici