Tchad-#entreprendre 2020: La question de l’énergie

0
662

Entreprendre 2020 a pour but d’ouvrir l’esprit des jeunes qui tournent en rond ne sachant quoi faire avec les diplômes et dont leur seul espoir c’est l’ intégration à la fonction publique. L’énergie étant la base de tout développement, un panel composé des économistes, des ingénieurs en photovoltaïque et de pétrolier a été consacré à cette question.

Djerassem Le Bemadjiel, ex ministre de pétrole et de l’énergie l’un des panelistes dit que l’énergie c’est la quintessence même de développement. Mais pour lui, au Tchad, « lorsqu’on parle de l’énergie on ne voit que l’électricité » mais dit-il « il y a bien d’autres sources d’énergie qui sont photovoltaïque, éoliennes, fossiles ». « La SNE coûte cher par contre avec panneau solaire pas de facture », a-t-il souligné..
Les panelistes ont relevé qu’au Tchad, faut de l’énergie beaucoup de personnes ont trouvé la mort lors des opérations chirurgicales et bien d’autres, alors ils suggèrent qu’il est temps pour l’État tchadien d’aider les entrepreneurs à corriger le problème de l’ énergie faire prospérer leurs entreprises.
Dr Succès Masra en faisant l’etat et lieu sur l’énergie en Afrique en général et au Tchad en particulier, a fait comprendre que l’énergie occupe 60% de la richesse d’un pays. C’est pour déduire que sans énergie, on ne parlera pas de l’innovation, de productivité, capacité humaine, physique. Succès de dire s’il faut être sérieux avec soi, les pays africains doivent mettre tout en énergie. Il souligne encore que la capacité Électrique au Tchad est comme la capacité d’un supermarché au Nigeria, au Maroc, en Afrique du sud.
Pour résoudre ces problèmes, Succès propose aux participants et à la population entière qu’il est ici affaires de leadership. Il faut de leaders et des visionnaires pour sortir le Tchad de son rang actuel en matière de l’énergie.


Mao Mbaiwala, ingénieur en énergie renouvelable et responsable de Sao Lessi a sa part dit qu’il est devenu entrepreneur par nécessité après avoir perdu de son emploi. Pour lui, l’énergie est fondamentale pour l’homme, c’est pourquoi dit-il « nous ne devons pas perdre de vu là dessus ». Il a conseillé aux respiendaires d’oser travailler dur pour arriver là où ils n’ont jamais soupçonné atterrir.
Yorhein ongsi Aristide /Journaliste stagiaire

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici