Tchad/Covid-19 : le CAJEREM et la Synergie des associations sensibilisent sur les mesures barrières

0
417

Après le 1er et le 3e arrondissement, la Synergie des Associations des Jeunes a accompagné le Cadre des Jeunes pour la Réflexion et la Médiation dans le cadre de la sensibilisation porte-à-porte et la distribution de quelques kits au quartier Ambatta dans le 7e arrondissement ce 29 mai 2020.

L objectif étant de toucher toute la population de la ville de N’Djamena, après une descente au marché Dombolo dans le 3e arrondissement, plusieurs commerçants sont sensibilisés et orientés sur l’importance et l’utilisation de cache-nez, la bonne façon de le porter de le laver. 

Ce 29 Mai 2020, ses jeunes associations en synergie ont apporté des messages forts et salvateurs aux populations vulnérables. Cette campagne consiste à s’approcher la population de ce quartier pour porter à sa connaissance, les mesures barrières prises par le gouvernement afin de faire obstacle à cette pandémie.

Pour M. Alfred, secrétaire exécutif du Cadre des Jeunes pour la Réflexion et la Médiation (CAJEREM) cette action noble et citoyenne permettra de limiter la propagation du coronavirus : « Nous avons mis en commun les petits moyens que nous avons pour avoir quelques cache-nez, quelques boules de savons et de détergeant de donner à quelques ménages afin de les encourager à se protéger. L’intérêt c’est de convaincre que cette maladie est réelle. Nous sommes en train de voir, dans la mesure du possible revenir vers ses bénéficiaires pour s’imprégner de ma mise en pratique des conseils prodigués et surtout le bon usage des kits de protection. Nous continuerons jusqu’à ce que nous soyons convainque les gens mettent en pratique ces mesures »

Bien que satisfaits, les bénéficiaires expriment quelques difficultés : « nous sommes nombreux dans cette concession et je n’arrive même pas à pouvoir acheter les cache-nez pour tout le monde et des boules de savons pour le lavage de mains », a déclaré un chef de ménage qui se dit aussi reconnaissant de ces kits d’accompagnement.

Faisant le bilan des quatre jours d’intervention dans ses localités de la ville de N’Djamena, le coordonnateur de la Synergie des associations de jeunes M. Adoum Allamine Mahamat lance un appel à tous les acteurs de la société civile ainsi que les personnes de bonne moralité qui souhaitent aider : « Chaque activité a été suivie à la lettre par un comité de la synergie des associations des jeunes qui, en son sein englobe plus de 24 associations. Nous n’avons pas de fond spécial, nous fonctionnons avec le peu que nous possédons en cotisant. Grace à l’unfpa qui a bien voulu nous accompagner de cette lutte en nous donnant quelques masques grand public ». Pour lui, la lutte n’est pas encore finie : « il reste encore beaucoup d’interventions et nous envisageons encore des actinons dans les jours avenirs »

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici