Tchad – Covid-19 : Chérif Mahamat Zene tire l’attention des leaders religieux et le syndicat des transporteurs

0
874

Le ministre de la Communication Cherif Mahamat Zene a tiré l’attention des leaders religieux et le syndicat des transporteurs sur le mardiespect des mesures barrières dans les lieux de culte et les transports en commun. C’est lors d’une contre mardi 1er septembre 2020 en présence du ministre de l’Administration du territoire et des Collectivités territoriales décentralisées, Mahamat Ismael Chaïbo.


Rencontre au cours de laquelle, le ministre a non seulement déploré le Non respect des mesures barrières mais aussi l’augmentation des frais de transport. « Non seulement le respect des mesures-barrières est non observé par toutes vos corporations, mais quant au transport urbain et interurbain, nous déplorons des abus graves en termes de doublement des frais de transport sans l’observation de la distanciation physique des passagers dans les bus », a indiqué le ministre.


Selon Chérif Mahamat Zene, « dans la plupart, voire la quasi-totalité des lieux de culte, le lavage des mains à l’entrée, le port du masque, la distanciation sociale, la réduction de la durée de prêche, sans compter les attroupements aux places mortuaires dont l’interdiction n’est même pas levée, sont totalement négligés au mépris des engagements pris à cet égard. »


Le ministre a relevé que ces manquements graves sont préoccupants et a souligné avec l’inquiétude le risque de propagation à grande échelle de la pandémie à cause du relâchement dans le respect des mesures-barrières, et tenant compte de sa prévalence de plus en plus élevée dans le reste du monde.


Chérif Mahamat Zene a appelé au sens de responsabilité de tous les membres des différentes corporations en espérant que les graves manquements constatés seront corrigés dans les meilleurs délais. Les leaders religieux et les syndicats des transporteurs ont promu de faire respecter les mesures barrières et corrigé les manquements pointés du doigt par le ministre.

Facebook Comments

Laisser un commentaire