Tchad/communication : L’USYPAC annonce les dates et lieux d’organiser la conférence sous régionale des journalistes d’Afrique Centrale

0
511


l’Union des Journalistes du Tchad ( UJT) a tenu un point de presse relatif à l’organisation de la Conférence de l’Union des Syndicats des Professionnels de la Presse d’Afrique Centrale (USYPAC) ce mercredi 19 janvier à la maison des médias du Tchad. Une conférence qui se tiendra le 25 janvier au palais du 15 janvier et une assemblée générale le 26 janvier à l’hôtel ledger Plaza. Cette conférence est placée sous le thème central, « Médias, Paix et Sécurité en Afrique centrale »,


Selon le Secrétaire Général de l’UJT, Leubnodji Tah Nathan, l’objet du point de presse c’est de d’expliquer le bien fondé de l’organisation de la conférence de l’Union des Syndicats des Professionnels de la Presse d’Afrique Centrale (USYPAC), qui est un regroupement sous régional des fédérations nationales des journalistes des sept (07) pays d’Afrique Centrale, notamment, le Cameroun, le Congo, la RCA, la RDC, la Guinée Equatoriale, le Gabon et le Tchad. L’objectif de cette section régionale de la Fédération Africaine des Journalistes est de développer des partenariats pour promouvoir la liberté d’expression et la liberté de la presse dans l’espace d’Afrique Centrale.


Nathan relate que l’USYPAC a sombré dans une certaine léthargie depuis après la double disparition de son vice-président. C’est donc un coup dur porté à la lutte syndicale en faveur des professionnels des médias sur l’espace Afrique centrale où les journalistes ont en partage la précarité, la récurrente problématique du libre accès aux sources d’informations officielles, le manque de la couverture sociale, l’insécurité et l’impunité des crimes commis contre les femmes et les hommes de plume et de micros, a-t-il souligné


D’après le SG UJT,  » aujourd’hui, plus qu’hier, l’idéal de la lutte commune pour l’amélioration des conditions d’exercice du métier du journaliste en Afrique centrale devient plus pressant. Il faut donc redynamiser notre confédération pour une synergie d’action commune ». Raison pour laquelle, la Fédération Africaine des Journalistes (FAJ), lors de sa dernière conférence tenue les 1er et 2 juin 2021 à Accra (Ghana), s’est particulièrement préoccupée de la situation de l’USYPAC. Dans ses résolutions, la conférence a fortement recommandé la redynamisation de sa section Afrique centrale (l’USYPAC) et en a donné mandat à l’Union des Journalistes Tchadiens (UJT) d’organiser une conférence sous régionale avant le dernier trimestre de l’année 2022.

Cette conférence est une occasion que le Tchad et l’Union des Journalistes Tchadiens doivent prendre leur responsabilité de rallumer la flamme du potentiel des journalistes de l’Afrique Centrale en tant qu’acteurs importants dans la transformation du continent en redonnant à l’USYPAC un nouveau souffle afin de redéployer ses efforts visant l’amélioration des conditions de travail et la défense de la liberté de presse.


Pour l’UJT et l’Etat tchadien, cette opportunité est une marque de reconnaissance à notre pays en cette période de transition politique. »C’est pourquoi, nous avons sollicité et obtenu le haut patronage du Président du Conseil Militaire de Transition, Chef de l’Etat tchadien qui est donc le parrain de cette messe des syndicats des sept pays d’Afrique centrale », précise Leubnodji Tah.


25 responsables des organisations professionnelles des médias tchadiens assisteront à titre d’observateurs, cette rencontre aux côtés de leurs confrères des sept pays, des responsables de la FAJ et de la FIJ. C’est une fierté pour le Tchad et pour la famille de la presse tchadienne, à y apporter un éclat particulier.

YOA

Laisser un commentaire Annuler la réponse.