Tchad : Certains diplomates, journalistes et supporters servis de gaz lacrymogène par la police à l’entrée officielle du stade

0
428

Le match comptant pour le mondial 2022 au Qatar opposant Les Sao du Tchad à leur voisin du Soudan a attiré bon nombre des supporters et certains officiels. Mais beaucoup sont mécontents de l’organisation du match.

A 15h déjà, les guichets étaient fermés tantôt par le nombre des spectateurs, tantôt par la méchanceté de ceux qui détiennent les clés. Le monde s’est afflué à l’entrée officielle censée faire passer les diplomates, officiels, journalistes…

Avec la bavure policière, certains journalistes des presses privées comme publiques ont reçu des coups de cordelette, des injures et une pression qui ne dit pas son nom de quitter les lieux pourtant, ils sont censés couvrir le match.

A 15h20, ces policiers déployés vers 10h qui n’ont reçu ni eau, ni quelque chose à mettre sous la dent ont fini par lancé des gaz lacrymogènes sur la foule (diplomates, journalistes et supporters soudanais) devant l’entrée officielle du stade Idriss Mahamat Ouya. Un acte désobligeant qui a provoqué la colère de celle-ci, qui voulait assister à ce match qualifié de décisif pour l’ancien sélectionneur des Sao, Emmanuel Trégoat.

Malheureusement, à peine 15 minutes de jeu, les Sao ont encaissé un premier but du Soudan. En attendant, le match se poursuit.

Par Djimnayel Ngarlenan

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici