Suspension du tri-mensuel Abba Garde : l’Avocat de Houle Djonkamla salue la décision

0
489

Dans un communiqué de presse parvenu à la rédaction de tachad.com, l’Avocat-conseils de Houle Djonkamla, ex-Directeur Général du Ministère de l’Economie et de la Planification, nous avons l’honneur de saluer la décision de la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA) sanctionnant le Tri mensuel Abba Garde, pour diffusion des informations mensongères, chantage et injures à l’égard de notre client.

Le texte relève que nul n’est besoin de lire entre les lignes pour se rendre compte du caractère mensonger et outrageant des multiples publications qui ne dévoilent que trop l’intention sans conteste de leur auteur d’instrumentaliser la justice au risque de violer le secret de l’instruction en cours. « Rien ne justifie en effet que des informations, prêtant à l’ex DG d’avoir construit 3 villas juxtaposées en 6 mois, ou un détournement de fonds avant de se rendre en France en 2005, ne soient publiées que maintenant, si elles étaient fondées, et de surcroît sous la plume d’un journaliste le connaissant parfaitement et avec qui ils ont entretenu des relations plus que familiales. S’il l’on ajouté que selon ce Tri mensuel, HOULE DJONKAMLA a acquis un appartement en France et 40 lots au Tchad pour lesquels il chercherait les documents, le montage est tout simplement grossier », renseigne le document.

L’affabulation et l’instrumentalisation, voire la délation, ajoute-t-il sont autant éhontées qu’inadmissibles que le bon sens aurait dicté qu’on ne livrât pas des informations non vérifiables.  Le communiqué de renchérir qu’il peut être vérifié que la seule villa construite par l’ex DG, et qui n’est d’ailleurs pas finie, est bâtie sur un lopin acquis en 2001 et mis en valeur avant sa nomination à la Direction Générale du Ministère de l’Economie en 2018. De même, poursuit-il, s’il avait détourné de l’argent en 2005 avant son départ pour la France, l’UNICEF et le PAM, les deux organismes du système des Nations Unies, pour lesquels il avait travaillé, à un niveau respectable, avant de démissionner, auraient sonné l’alerte en le poursuivant pour ce prétendu détournement.

Selon le document, l’on peut s’interroger sur les intentions réelles du journal quand il rappelle le passé de rebelle du DG, tout en omettant de dire qu’il a regagné la légalité et, que lors d’une cérémonie officielle, a marqué son adhésion au MPS. Quant au rapport des services spéciaux, qui serait envoyé au Chef de l’Etat, l’information prête simplement au ridicule, à moins que le canard ne fasse aussi partie de ces services spéciaux, rapporte-t-il en ajoutant que, s’il est vrai que la sanction de la HAMA nous satisfait, Monsieur Houle Djonkamla se réserve le droit d’engager des poursuites qui s’imposent au moment opportun.

Le document porte la signature de l’Avocat Loalngar Yogangnan

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici