Société : reprise de la tranchée, de quoi N’Djamena a peur ?

0
255

Chaque jour qu’on se réveille, il y a toujours de nouvelles choses à découvrir. À Gassi dans le 7 ème arrondissement de N’Djamena, un fait inquiétant bouleverse les cœurs. La reprise de la tranchée sur les mêmes traces de 2008 enlève le sommeil des riverains.


Pourrions-nous dire que désormais, N’Djamena se limite à partir de l’assemblée nationale vers le centre ville ? Car c’est une opération qui a commencé depuis 2008 après le passage des rebelles et qui par la suite s’était calmée. Mais depuis septembre dernier le creuset de trou appelé communément trou de Deby a repris. La population à la périphérie de Gassi et bien d’autres quartiers du nord et de l’Est s’inquiète de cette reprise de la tracée.


Pour quitter Adeneo, Dino, AMBATA, Siguete, Kliwiti, traverser par Gassi pour le centre ville, c’est un parcours du combattant. Car la tranchée a coupé cette population des autres pour les raisons que l’on ignore.


Une vingtaine révolue habitant l’un de ces quartiers se demande ce qui ne va pas. Elle est sortie pour ses activités et à son retour, elle ne peut pas traverser. Les grands axes qu’on emprunte, voire les plus petits sont coupés. Pour avoir accès à sa maison il faut contourner, recontourner et encore contourner pour arriver chez soi, a-t-elle dit.


Les gens à voiture, moto, charrette, vélo on tous de même souffrance. Mais dans tout ça pour quel intérêt faire souffrir ainsi ses semblables ?
YOA

Laisser un commentaire