Société: Marché champ de fils, le délégué crie à l’insécurité

0
303

Le Tchad dispose de diverses potentialités dans plusieurs domaines. Cette potentialité méconnue de beaucoup fait que les tchadiens ont confiance aux étrangers qui les prennent énormément d’argent pour dépanner leurs engins. C’est le cas du marché champ de fil dans le 5e arrondissement de N’Djamena.

Le marché Champ de fil est dédié à la vente des pièces détachées des véhicules. Mais un peu partout sur ce marché, l’on voit des garages de fortune installés. Sur place les mécaniciens proposent leurs services. Mais en ces derniers temps, avec les évènements du 14 juillet 2020, l’insécurité règne en maître absolu sur ce marchés de N’Djamena.


Selon les personnes interrogées, le marché technique appelé champ de fils rencontre d’énormes difficultés, causées par les nigérians qui y travaillent. Ils relèvent que la présence des gens de mauvaise foi fait paniqué les usagers dudit marché.

La police municipale de son côté vient de temps en temps ramasser les clés, les marchandises des commerçants qui parfois ne paient pas le droit de place faute de manque d’argent, a renseigné Djibrine, le délégué dudit marché.


D’après Monsieur Djibrine, délégué du marché champ de fils, le marché fait face à beaucoup d’insécurité. Insécurité en ce sens qu’il y a beaucoup de bandits qui sillonnent le marché et font de dégâts de tout genre: vol, braquage, et bien d’autres maux allant dans le sens de nuire à la vie commerciale du marché, s’est lamenté le délégué en demandant que si les autorités en charge de sécurité pourraient créer au moins deux postes de sécurité aux alentours du marché.


Récemment, la police de COP8 est descendue au marché pour arrêter 3 personnes qui selon les sources enlèvent certaines pièces appelées ( plimplime) de véhicules logées dans le pot d’échappement pour en fabriquer des bombes, choses que tous les mécaniciens dudit marché déplorent mais ces étrangers nigérians s’entêtent pour le faire, raison de leur arrestation, a renseigné le délégué du marché.


Retenons que ces garages transformés en marché, que beaucoup des jeunes se font former, contribue à la réduction de taux de chômage et beaucoup évoluent graduellement dans la mécanique automobile.

Pour rappel, en date du 14 juillet, une altercation entre un colonel et un groupe de jeunes au sein duditmarché Champ de fils.  Cette zizanie a cause la perte des vies humaines.

Yorhein Ongsi Aristide

Facebook Comments

Laisser un commentaire