Société: L’opinion alerte le viol au Tchad

0
579

La Une du Bimensuel L’Opinion, numéro 101 du 10 février revient sur la dernière session de la Cour Criminelle tenue à N’Djamena en 2020. Le journal Crit alerte sur la plus part des dossiers traités sont liés aux cas de viol au viol. Le Journal attire l’attention des parents sur la moralité des gardiens des enfants.


Pour le Journal, c’est un fléau qui n’épargne personne. C’est pourquoi les pères et mères doivent penser à l’avenir de leurs enfants surtout les mineurs. « Lorsque les parents sont tous deux occupés, généralement ce sont les cousins qui viennent du village ou d’ailleurs qui s’occuper des enfants. Il y a des risques que si le type qui doit s’occuper des enfants est un prédateur, il y a lieu de s’inquiéter du pire », explique-t-il. C’est pourquoi, dit-il, les parents doivent être vigilants quand ils se retrouvent dans une telle situation Car leurs progénitures risquent de devenir l’objet des plaisirs sexuel.


Que-ce passe-t-il au Tchad ?

Le Tchad est-il devenu un territoire Indien ou les cas de viols sont très fréquents ? Les cas de viols les plus connus de l’histoire de l’humanité est en Inde. Mais, le Tchad tente de devenir l’Inde ? Sinon, à l’allure où vont les choses si rien n’est fait dans l’immédiat, le Tchad de surclasser même l’Inde qui est tristement célèbre à cause de ce fléau. Le Journal rapporte dans cet article que, les statistiques issues de cette session criminelle, devait amener les décideurs à tous les niveaux de réveiller et de prendre des mesures qui s’imposent pour stopper l’hémorragie à temps avant que le pire ne se produises.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici