Société : Libre Afrique Tchad, sensibilise pour le vivre-ensemble

0
122

Libre Afrique Tchad a animé un point de presse mercredi 14 Octobre 2020 à la maison des média du pour lancer la caravane citoyenne de sensibilisation dans les lycées de N’Djamena du 14 au 16 octobre 2020.


Selon le vice-président de Libre Afrique Tchad, Josué Koumnobeye Nekoura, le Tchad a été victime de beaucoup de menace constante des groupes extrémistes, à savoir la secte boko Haram qui sévit dans le bassin du lac Tchad depuis plusieurs années, causant d’énormes pertes humaines et matérielles. A cela s’ajoute la situation au Nord du Tchad frontière avec la Lybie.


D’un autre côté, le facteur qui fait couler de larmes et à ne pas négliger, est le développement du repli identitaire, les conflits intercommunautaires, le régionalisme qui sont les maux qui minent le vivre ensemble des tchadiens. Le Libre Afrique Tchad craint de voir les mouvements radicalisés exploiter ces divisions au sein de la population pour asseoir leur idéologie et avoir une emprise sur le Tchad, a-t-il indiqué.


C’est pourquoi une caravane citoyenne sur le vivre ensemble et la tolérance sera organisée pendant 2 jours du 14 au 16 octobre dans les lycées de N’Djamena, pour expliquer le bien fondé de vivre ensemble aux élèves car ils sont de facteurs à ne pas négliger, ils sont jeunes, l’avenir du pays les appartient et en décembre cette caravane passera dans les provinces du Tchad, a-t-il martelé.


Pour appuyer cette caravane, une conférence débat se tiendra dans la salle multimédia du CEFOD le vendredi 16 octobre de 15h 30 à 17h30. Cette conférence sera animée par le secrétaire général du conseil supérieur des affaires islamiques, le secrétaire général l’Entente des Églises Missions et évangéliques au Tchad (EEMET) et le soci-anthomologue et enseignan chercheur, le Docteur Foudda Mahamat Djourab.


Selon Josué, la conférence va permettre de disséquer les embûches au vivre ensemble et de voir comment répartir sur de bon pieds. Signalons que cette caravane est soutenue financièrement par la Fondation Atlas Network et le Think Tank Libre Afrique basé au Maroc. Deux visites de sensibilisation ont été faites déjà ce jour 14 octobre : les lycées Tilam-Tilam et lycées Félix Eboué.


Yorhein Ongsi Aristide

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici