Société : le ramadan, la SNE ne laisse pas Cadeau aux jeûneurs

0
329

Le ramadan est un moment saint pour la communauté musulmane. Chaque soir pour casser le jeûne, les jeûneurs voulant de l’eau fraîche font face à une pénurie. Cause manque d’électricité toute la journée voire deux jours.


A la tombée du soleil, sur les avenues, on rencontre plusieurs personnes en train de monologuer sur comment faire pour avoir de la glace. Il y a certaines qui font de kilomètres pour ne avoir un morceau de barre de glace au prix exorbitant pour leur famille.


Hawa, une cinquantaine rencontrée à Atrone dans le 7e arrondissement de N’Djamena témoigne qu’elle quitte Paris Congo pour venir à Atrone chercher la glace et profiter pour charger ses téléphones chez ses parents car l’électricité devient denrhées rares dans leur quartier. « Il fait très chaud et les coupures sont intenses, on est obligé de chercher mieux ailleurs », dit-elle.


Abraham de son côté, dit la même chose, l’électricité pendant le ramadan est médiocre, mieux vaut avoir un groupe électrogène ou un panneau solaire pour mieux faire face à la chaleur. « Pour acheter de la glace, il faut une file indienne avec beaucoup d’interrogations d’avoir ou non », marmonne Abraham.


Longueyam a pour sa part martelé que l’on ne peut plus compter sur la SNE. Elle a dit que ses stocks dans le congélateur ne font que pourir faute d’électricité. « Je ne sait que faire », clame-t-elle.


Pour un agent de la SNE rencontré et qui cite anonymat, « la réalité est là, mais quelques fois ce sont les caprices des machines donc que la population comprenne ».

Il faut noter que à chaque période de forte canicule à N’Djamena, l’accès à l’électricité est un casse-tête chinois. Mais avec l’ère des énergies solaires, il serait mieux que la population y penser à cette option pour les prochaines années.

Yorhein Ongsi Aristide

Facebook Comments

Laisser un commentaire