Société : la reprise des labours, bouleverse le programme scolaire dans les campagnes

0
258

Dans tout le sud du Pays, la pluie a rappelé dans les jours passés aux paysans le retour à la terre, une activité saisonnière habituelle reprend. Pourquoi les premières pluies de Mai sont-elles importantes ?

Le mois de Mais est la période intermédiaire entre la saison sèche et la saison de pluie. Dans les zones fertiles et cultivables du pays, les hommes manillent déjà leurs matériels et reprennent les chemins des champs pour les 5 mois à venir.


Dans toutes les provinces du Sud du Tchad, l’on note déjà une très bonne quantité qui définie à priori la saison de cette année qui pour la plupart des paysans pourrait se différencier des celles des années antérieures.


Pour les quelques villes que l’on a visité, les laboureurs se donnent déjà rendez-vous à la prochaine pluie pour le sarclage, un travail qui surement abattre ces femmes et enfants qui n’ont même pas encore fini les travaux de la culture saisonnière.


A ce stade pas de repos, un jour ici, un autre jour là-bas. Mais pour se consoler, les braves hommes de la zone méridionale ont souvent des citations comme « Le travail n’a jamais tué, sinon nos parents ne vivraient pas aussi longtemps » aussi «  Le travail est une richesse que seuls les travailleurs en profitent ».


Des phrases fortes qui motivent et poussent les jeunes aux travaux agricoles. Mais une chose est sûr, ce retour à la terre va fortement bouleverser et impacter sur les programmes scolaires, car les jeunes ne pourront pas laisser leurs parents seuls aux champs. Ainsi l’école tchadienne et particulièrement paysanne va de nouveau se confronter à un obstacle freinant son épanouissement.

Dassidi Luther

Facebook Comments

Laisser un commentaire