Société : la plateforme des diplômés en instance d’intégration menace de reprendre les rues

0
445

La plateforme des diplômés en instance d’intégration à la fonction publique annonce au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 16 septembre dans le 9e arrondissement de N’Djamena, la reprise des manifestations dans les jours qui suivent si le gouvernement valide son projet discriminatoire en intégrant les jeunes médecins sortis de Cuba et Abéché.


« C’est une injustice de penser à intégrer une catégorie des jeunes tchadiens diplômés en défaveur des autres », dénonce le Coordonnateur Adissou Dibam. Il annonce que 80 000 diplômés ont été recensés du 01 au 31 août 2021. La plateforme s’indigne de la déclaration de va-t’en guerre du premier ministre de transition lors de sa conférence de presse.


Le Coordonnateur dit ne pas comprendre l’attitude du gouvernement qui entend intégrer les jeunes médecins sortis de Cuba et d’Abéché au détriment des autres jeunes diplômés abandonnés plus d’une décennie. « Cette situation montre bien à suffisance que le Conseil Militaire de transition continue d’alimenter l’injustice sociale à l’égard de la masse », fustige Adissou Dibam.


Pour lui, au lieu que le gouvernement investisse des fonds pour l’insertion des diplômés sans emploi, plus de 23 milliards sont dégagés pour le pavage d’un quartier de N’Djamena. « Comment comprendre que dans un pays où plus de 80% de la population est analphabète, l’on constate avec amertume un nombre croissant des diplômés au chômage », relève-t-il.

Laisser un commentaire