Société : la dynamique stop ça suffit condamne la répression des manifestants lors de la marche Wakit TAMA 2

0
867

Après la marche dénommée WAKIT TAMA 2, samedi 20 mars à N’Djamena, la dynamique stop ça suffit condamne dans un communiqué de presse la répression sauvage et barbare des manifestants dans la ville de N’Djamena et demande la libération immédiate de Mahamat Nour Ibedou secrétaire de CTDDH.


Selon la dynamique, des femmes enceinte, des enfants et vieillards inoffensifs ont reçu, depuis leur domicile, des grenades lacrymogènes jetée par les forces de l’ordre. Elle souligne que parmi ces forces se trouvent des éléments de la garde présidentielle déguisés en policiers. « L’usage des forces de 3ème degré trahit l’intention du pouvoir de réprimer, dans le sang, toutes les voix discordantes », martèle la dynamique.


« STOP ça suffit, tout en condamnant l’arrogance et l’indifférence du gouvernement, désigne la communauté internationale et plus particulièrement la France comme premier complice et parrain de l’oppression du peuple tchadien », indique-t-elle en s’insurgeant contre le maraboutage judicaire en préparation contre le défenseur des droits de l’homme Mahamat Nour Ibedou.


Pour la dynamique, la condamnation avec sursis de Ibedou lors du dernier procès n’est pas définitive. « Ses avocats ont interjeté appel », enesigne-t-elle. L’affaire étant pendante, poursuit-elle donc l’on ne saurait le retenir dans le lien de la récidive comme entend trancher notre justice aux ordres. « C’est pourquoi Stop ça suffit exige sa libération immédiate ».


Par ailleurs, annonce-t-elle, le collège des mobilisateurs demande à tous les Tchadiens de répondre très massivement aux manifestations, en préparation, pour dénoncer la France et lui exiger d’arrêter son soutien au dictateur Idriss Déby. Selon Stop ça suffit, la nature des manifestations en vue et toutes les autres modalités pratiques feront l’objet d’une communication au moment opportun. « La peur est désormais brisée », précisé le document.


Le Communiqué signé de Coordonnateur national, Gilles Aimé Noumasseri et du Porte parole, Moussaye Avenir De La Tchiré.

Laisser un commentaire