Société : La douane donne de fil à retordre aux commerçants

0
202

Partout dans les marchés du Tchad, les commerçants se lamentent du comportement de la douane à cause du prix exorbitant pour dédouaner leurs commandes. Il suffit de faire un petit tour aux marchés pour se rendre à lévidence que ces derniers broient du noie.


Les cris des commerçants ces derniers temps dus au dédouanement de leurs articles sont énormes. Les grossistes, les semi-grossistes et les détaillants ainsi que les clients sont aux désarrois. Les prix des différents articles sont passés du simple au triple voire quatriple.


Samuel un commerçant des matériels bureautiques, des instruments et autres rencontré au grand marché de NDjamena, explique comme quoi « avant ce n’était pas ainsi, car la douane se faisait en mettant les marchandises par tas et le prix est unique selon ce que les douaniers demandent », explique-t-il. Maintenant poursuit-il, « ce n’est pas le cas, le prix des marchandises se fait par carton et par article par exemple : les consommables à part, les câbles électriques aussi à part, les tasses, les écrans, les pièces détachées sont dédouanées différemment ». « Ce qui fait que le prix a triplé voire quatriplé », ajoute-t-il.


Ces prix exorbitant de dédouanement fait que certains commerçants n’arrivent pas à dédouaner leurs marchandises. Entre temps ces commerçants subissent de plein fouets les coûts des charges, de loyer, de la ration et bien d’autres. « Ce nest pas facile, je narrive pas à supporter certains coûts puisque beaucoup de mes marchandises sont restées sans dédouanement jusquà présent. Largent pour dédouaner les articles dépasse les prix dachat. Comment faire ? », sinterroge un commerçant au Grand Marché.


A quelques mètres de là, Moussa assis tête baissée dans sa boutique de vente des écrans plats, des matériels électroniques nous exprime sa désolation. « Moi, je narrive pas à dormir. Je passe même des nuits blanches à cause de cette augmentation des prix de dédouanement », s’est-il lamenté.  


Les clients, les vraies victimes


Les clients sont plus touchés par cette augmentation. Les conséquences sont douloureuses. Un responsable dune chorale de la place, rencontré à lentrée Sud du Grand marché de NDjamena nous fait croire quils ont lancé la commande de leurs matériels de sonorisation depuis Janvier 2020, mais jusqu’à là, la commande n’est pas arrivée pour cause, le fournisseur accuse la douane dêtre chère dans le dédouanement.


Devant ces cris des commerçants, les autorités en charge de la douane doivent faciliter la tache aux commerçants de servir la population dans l’honnêteté, car il y a certains grossistes pendant que la douane est chère eux aussi rendent très cher leurs marchandises.


Au courant de la semaine écoulée, les commerçants de Sarh sont allés en grève de trois jours contre la décision du Directeur des douanes et des droits indirects pour le dédouanement de leurs marchandises qui se fera désormais à NDjamena.

Yorhein Ongsi Aristide

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici