Société: Bisbille à la commune du 7 ème arrondissement!

0
336


Suite aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux et dans certains média, relatif au refus de Mme l’administratrice déléguée auprès de ladite Commune d’installer les deux maires adjoints suspendus en 2021.
La déléguée a accordé une interview aux média Tropical infos, Tachad.com et Le Thermomètre actu.com

Administratrice Mme Taher née ingueï Ryaïra Ngarara


1- Mme, les deux postes des maires 1er et 2ème adjoints sont-ils vacants?
Les deux postes ne sont pas vacants, ils sont occupés par deux maires. C’est lors d’une session extraordinaire que les conseillers ont suspendu les deux maires adjoints notamment Kemkoï Gueou Pascal et Mahamat Saleh Brahim, et ont dressé un procès verbal et certificat de prise de service des nouveaux le 01 août 2021.
2- La presse était invitée pour l’installation des deux maires suspendus le 23 février dernier, mais cette installation n’a pas eu lieu, pourquoi ?

Cette installation n’a pas eu lieu parce qu’on est une institution, s’ il y a quelques choses qui se passe dans l’arrondissement, cela relève de la compétence de l’administrateur délégué, c’est à moi d’instruire le secrétaire, d’inviter la presse pour un évènement. Moi même je suis arrivée au bureau, j’ai vu l’attroupement et j’ai posé la question, on me dit que ce sont les journalistes. Je vous ai invité dans mon bureau et c’est à travers vous que j’ai appris. Ce sont eux qui vont inviter. Cette installation est dans l’illégalité, c’est un trouble à l’ordre public. Même s’ils ont eu gain de cause, c’est à moi qui dois faire les modalités pratiques en informant ma hiérarchie notamment le gouverneur et c’est la hiérarchie qui doit me donner l’ordre de les installer. On est dans une administration et ce n’est pas de bouche à oreille que les choses doivent se faire.


3– Pourquoi avez-vous suspendu ces deux maires ?
Ce n’est pas moi qui les ai suspendu, c’est ma hiérarchie qui m’a demandé de faire et je l’ai fait en toute conscience.


4– Selon nos sources, la justice a réhabilité Pascal et Saleh et le ministre de tutelle vous a demandé de les installer, pourquoi vous avez refusé de les installer ?
Ce n’est pas moi, j’ai eu une première lettre de réhabilitation et la deuxième lettre de renoncement du Ministre de l’administration du territoire. Après les investigations, les deux maires ont été destitués et le Ministre n’a pas habilité de les rétablir. C’est aux conseillers de le faire. Ils ont eu le motif de leur destitution. C’est un problème de hangar qui s’est produit entre ces deux maires, c’est un problème de mafia qui s’est fini par une altercation. C’est le problème d’annulation d’autorisation de 15 hangars du marché « taradona ». Ce marché relève de la compétence de la mairie centrale. Mahamat Saleh Brahim a attribué les 15 hangars et le premier Maire adjoint, Pascal a annulé l’autorisation, c’est là aussi le nœud de problème. Les conseillers m’ont demandé d’aller en session, et c’est lors de la session qu’ils sont suspendus avec 23 voix pour et 8 contre.
J’ai reçu leur lettre de suspension et j’ai notifié à ma hiérarchie. Après, le gouverneur a demandé à leur parti Politique respectif puisque la commune est dirigée par le MPS et le parti de l’alliance. C’est pour cela que le gouverneur a demandé à leur parti de donner deux noms en vue de leur remplacement. C’est ce qui fut fait.
Je ne refuse pas de les installer, si le gouverneur me donne l’ordre, je le ferai et même maintenant. Au cas contraire, je ne le ferai pas. Sinon je risque de ternir mon image.


5- De quoi ces deux maires vous reprochent-ils ?
Ils disent que je n’ai pas la capacité, parceque je suis décrétée. Dans leur article 36, je n’ai pas la capacité de les suspendre. Je représente le gouverneur, quand le ministre donne l’ordre de les suspendre, le gouverneur exécute et quand le gouverneur a son tour me demande de le faire, je le ferai. Je représente l’administration dans cette commune. Je dois faire en collaboration avec ma hiérarchie.


6- Nous avons appris que vous avez demandé de l’argent avec le maire Mahamat Saleh, confirmez-vous ?
Je ne lui ai pas demandé de l’argent. Quand je lui ai demandé de l’argent ? Est-ce qu’il est de la finance ? Et qui sont ses témoins ?
Je peux lui porter plainte. Tout ce qu’ils font je connais. Ils sont tous mes petits frères. Je n’ai pas de problème avec eux.
Leur problème, quand ils ont reçu leur lettre de suspension, le gouverneur était en soin et leur lettre a été transmise au secrétaire général du gouvernorat, et le SG m’a demandé de les réhabiliter, et j’ai écrit au SG, qu’il ne connait pas bien le dossier. Que le dossier est très sensible et qu’on attende le retour du gouverneur. C’est ça le mobile de leur problème. Ils ont voulu profiter de l’absence du gouverneur pour être installé.
C’est Kemkoï Gueou Pascal qui est à la base de leur départ à la commune du 7 ème arrondissement. Je lui ai même dit devant le gouverneur.


7- Vous ne vous reprochez de rien ?
Je ne me reproche de rien du tout. Toutes les pièces justificatives concernant ce dossier sont là. Ce n’est pas moi qui les ai suspendu, ce sont leurs collègues conseillersint


8– Qu’est-ce qui explique l’instabilité à la tête de l’exécutif du 7ème arrondissement ?
Ce problème ne date pas d’aujourd’hui, c’est le passé. Depuis mon arrivée en août 2021, j’ai trouvé un arrondissement déchiré. Pourquoi ? Parce qu’il y a un vide d’en haut, après le décès de Mme le Maire. Mais, surtout ce sont les intérêts personnels. À mon arrivée, j’ai les conseillers qui ne se saluent pas, j’ai fait de mon mieux pour les réunir. On est en train de changer l’image de la commune. Maintenant ce n’est pas comme avant. On se repose avec les média. Il y a du calme et on travaille ensemble.
Ils ont dilapidé tout l’argent, ils connaissent le secret, c’est pourquoi ils cherchent mordicus à revenir.
Allaissem Nangtoingar/YOA

Laisser un commentaire Annuler la réponse.