Société: 30eme anniversaire de la Journée Mondiale de L’Enfance

0
136

En prélude à la commémoration de la journée mondiale de l’enfance qui se célèbre tous les 20 novembre, plusieurs activités se déroulent dans la ville de N’Djamena ainsi que dans les provinces. Une représentation théâtrale et de danse traditionnelle a lieu ce lundi 18 novembre 2019 au centre des jeunes Don Bosco de Chagoua à N’Djamena.

C’est pour rappeler les parents à l’ordre sur le droit de l’enfant que la compagnie Hadre Dounia a tenu le public en haleine durant une dizaine de minutes. La compagnie a dans sa pièce souligné clairement que c’est depuis 30 ans que le Tchad a signé la convention relative aux droits de l’enfant. Mais, c’est comme si certains tchadiens n’ont pas compris et sont restés avec les idées dogmatiques comme quoi, les garçons sont nés pour les travaux champêtres et les filles pour le mariage.

Or, dans la convention signée, tout enfant, qu’il soit pauvre, riche, noir ou jaune a droit à l’éducation, à l’alimentation, aux formations, bref au bien-être de sa personnalité. La compagnie a aussi défendu aux parents qui infligent des sévices corporelles à leurs enfants et qu’ils disent que c’est de l’éducation, car à force de les bastonner, quand ils seront grands, ils les maltraiteront de même.

Cette opportunité a permis aux personnes de passer le test de dépistage pour connaître leur sérologie. Plusieurs personnes ont été dépistées. Des tentes sont également installées au centre Don Bosco pour la circonstance. Beaucoup d’ enfants étaient occupés avec au moins un jeu pour se divertir.

Pour permettre aux enfants que leur voix compte, il y a une plateforme numérique développée par UNICEF dont le but est de mettre en avant la participation communautaire et l’engagement citoyen à travers la technologie des sondages gratuits et rapides par SMS. Il permet également de connaître l’opinion des jeunes sur les questions sociales importantes. U-Report est présent dans 70 pays à travers le monde.

L’objectif visé par u-report est de renforcer la participation des communautés au débat public pour trouver des solutions aux problèmes auxquelles elles font face et leur permettre d’influencer les pouvoirs décisionnels, pour un changement positif. Pour être membre de u-report, il suffit d’envoyer un message gratuit soit sur Tigo ou Airtel au numéro 1301 ou sur Facebook. Il faut se joindre à u-report pour dire haut et fort ce qui se passe dans ta communauté, exploiter l’information et les résultats de sondages pour sensibiliser les concitoyens, participer aux compagnes nationales  pour aider à améliorer des conditions de vie. A dit Dango Bouba.

Yorhein Ongsi Aristide/ journaliste stagiaire

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici