Santé : Les professionnels de la pharmacie vont en guerre contre les « Dr TCHOUCU »

0
1049

L’ordre national des pharmaciens du TCHAD (ONPT) dénonce dans un point de presse jeudi 30 Avril, l’action de l’association des vendeurs des médicaments génériques dénommée  »Dr TCHOUCU » en offrant des médicaments génériques aux militaires blessés le 23 avril dernier.


L’ordre qualifié cet acte de violation grève à la profession pharmatique et des textes régissant le secteur. Car dit-il, l’association des vendeurs des médicaments génériques Dr TCHOUCU est une organisation fictive et leur action est une violation des textes et constitue un défi aux autorités judiciaires.


Le président de l’ONPT, Dr Masna Raksala à précisé que ces personnes exercent illégalement en violation de la loi 24. « Elles sont regroupées sous une association ne disposant d’aucune autorisation du ministère en charge de l’administration », a-t-il renseigné.


L’ordre a indiqué qu’une plainte a été déposée contre Ali Zezerti et son association fictive. Dr Masna Raksala, président de l’ordre national des pharmaciens du Tchad a indiqué que ces personnes doivent être traitées au même titre que les narcotrafiquants pour trois raisons, à savoir le médicament est une drogue, ces personnes exercent illégalement et importent frauduleusement.


Pour lui, le Tchad fait partie des pays membres et signataires de l’accord de l’appel de Cotonou et de la convention MEDICRIME, qui incrimine l’exercice illégale et la contrefaçon des produits de santé. C’est pourquoi, l’ONPT exige la destruction de ces produits, la fermeture des boutiques de vente des médicaments dans les marchés et devant les hôpitaux, le renforcement du système de contrôle à l’importation au niveau des frontières du Tchad.

Facebook Comments

Laisser un commentaire